Coronavirus : un rassemblement religieux dans l'Orne avant le reconfinement interroge

Alors que la majorité des catholiques réclame le retour des messes publiques, l'Église est embarrassée par un rassemblement de fidèles imprudents dans l'Orne, survenu à la fin du mois d'octobre.

France 3

Depuis le 30 octobre, jour du reconfinement, les cérémonies dans la basilique de La Chapelle-Montligeon (Orne) se font à huis clos. Mais, quelques jours plus tôt, le sanctuaire accueillait encore 180 fidèles hébergés dans un bâtiment annexe pour une retraite spirituelle de trois jours. Le rassemblement a mal tourné : 35 personnes ont attrapé le coronavirus, quatre sont toujours hospitalisées et une est décédée.

"On est toujours resté à distance"

L'un des participants ne s'explique pas cette contamination ; pourtant, il est médecin. "Il n'y a eu aucun contact manuel ni physique ; on est toujours resté à distance les uns des autres", assure le Dr. Étienne Gaisne. Dans un communiqué, les organisateurs affirment que "le sanctuaire a bien respecté le cadre légal en vigueur à l'époque". Avant le reconfinement, les fidèles catholiques étaient libres de se réunir dans un cadre privé sans se signaler aux autorités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rassemblement devant le parvis de l\'église Saint-Sulpice, à Paris, le 13 novembre 2020, pour réclamer le retour des messes, suspendues durant le confinement.
Un rassemblement devant le parvis de l'église Saint-Sulpice, à Paris, le 13 novembre 2020, pour réclamer le retour des messes, suspendues durant le confinement. (MAXPPP)