Coronavirus : limiter ses déplacements pour freiner la propagation

Mercredi 28 octobre, le gouvernement a annoncé le reconfinement de la France. Le journaliste et médecin Damien Mascret se penche sur la question des restrictions de déplacements, en direct du plateau du 19/20.

France 3

Mercredi 28 octobre, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d'un second confinement afin de freiner l'épidémie de coronavirus. Ainsi, la limitation des déplacements fait partie des mesures qui s'appliqueront dès vendredi 30 octobre, à minuit. L'idée est de limiter au maximum notre sphère de contacts. "Limiter les déplacements, c'est souvent très mal compris. On se dit, pourquoi limiter les déplacements, il y a moins de risques à faire 500 km seul dans sa voiture qu'à faire 10 km avec ses amis, qui n'auraient pas de masque dans un véhicule", avance le journaliste et médecin Damien Mascret sur le plateau du 19/20. 

Limiter sa bulle sociale

Le principe est avant tout de limiter les contacts sociaux, de nous empêcher de voir des gens. "On peut le faire soi-même, mais quand il y a la limitation et la restriction, dans ce cas-là, c'est plus facile", note Damien Mascret. Le président de la République avait déjà mentionné la nécessité de limiter sa bulle sociale à six personnes, que l'on peut voir sans masque. "Les scientifiques sont un peu plus larges, ils vont jusqu'à dix personnes, mais pas plus. Là, on a un vrai effet sur l'épidémie", conclut le journaliste et médecin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier contrôle un automobiliste à Valence (Drôme), le 19 mars 2020.
Un policier contrôle un automobiliste à Valence (Drôme), le 19 mars 2020. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)