Cet article date de plus d'un an.

Confinement : 20% de trafic routier en plus, 20% de "sur-réservations" à la SNCF

 "C'est beaucoup moins fort que ce qu'on avait vécu le week-end avant le deuxième confinement" fin octobre, a souligné le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des passagers font la queue sur le quai de la gare Montparnasse, le 19 mars 2021 à Paris. (JULIEN MATTIA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les nouvelles restrictions sanitaires pour tenter d'endiguer l'épidémie de Covid-19, qui entrent en vigueur dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 mars à minuit dans seize départements, ont entraîné près de 20% de trafic supplémentaire sur les routes et 20% de "sur-réservations" à la SNCF, a indiqué vendredi le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, sur BFMTV. "C'est beaucoup moins fort que ce qu'on avait vécu le week-end avant le deuxième confinement" fin octobre, a souligné le ministre.

"Nous avons effectivement eu beaucoup de trains complets vers des destinations habituelles, notamment Bordeaux, l'Aquitaine, la Bretagne. Mais c'est assez habituellement que ces trains sont complets", a poursuivi le ministre. "Nous avons quasiment 1 500 trains qui vont rouler vendredi, samedi et dimanche et j'ai d'ailleurs demandé à la SNCF de maintenir pendant les prochains jours, jusqu'à mardi prochain, le plan de transport qui était prévu", a indiqué Jean-Baptiste Djebbari, qui a par ailleurs précisé qu'il y a eu "beaucoup d'annulations sur les vols, notamment les vols ce week-end".

Le retour à domicile possible "dans les prochains jours"

"Nous avons toujours des zones géographiques qui sont particulièrement plébiscitées par les Français pour le week-end : le Sud-Ouest, le Sud-Est et la Bretagne. Ce sont celles-ci qui sont réservées ou sur-réservées en cas d'annonce" de confinement, selon lui. Le ministre a rappelé également que des contrôles sont "réalisés, des contrôles qui sont inopinés, aléatoires", qui ont "toujours eu lieu".

Une attestation spécifique sera disponible sur le site du ministère de l'Intérieur, sur l'application StopAntiCovid, et "j'imagine que demain matin l'ensemble des documents administratifs seront mis à jour", a affirmé le ministre. Concernant les Français qui sont "aujourd'hui loin de leur domicile" et qui voudraient "rentrer", Jean-Baptiste Djebbari a indiqué qu'ils peuvent "évidemment rentrer, ce week-end, dans les prochains jours""Quand vous avez un domicile principal à rejoindre, quand vos enfants doivent reprendre l'école lundi prochain, vous pouvez rentrer, même si vous avez pris quelques jours ou si vous êtes partis pour le week-end", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.