Confinement : quand les musiciens mettent leur talent au service de la solidarité

Dans le monde, la moitié de la population est confinée chez soi. Alors pour pallier ce manque d’interactions, certains n’hésitent pas à faire résonner leur musique.

France Info

Alors que la moitié de la population mondiale est confinée, aux fenêtres et aux balcon, le spectacle continue. À New-York, on reprend "Empire State of Mind", une chanson créée par Jay-Z en hommage à la ville à l’occasion du huitième anniversaire des attentats du World Trade Center. Elle est aujourd’hui chantée en hommage aux travailleurs essentiels qui continuent de travailler pendant le confinement.

Des pompiers jouent de la trompette en Équateur

À Paris, certains chantent à la fenêtre, quand d’autres, à Besançon (Doubs), jouent du trombone. Le spectacle se déplace même jusqu’aux hôpitaux, comme à Guayaquil en Équateur où les pompiers jouent de la trompette sur leur grande échelle. En Italie, c’est sur la terrasse de l’hôpital de Cremone qu’une violoniste donne un concert. Même la police de Madrid en Espagne se prête au jeu.

 

Dans le monde, la moitié de la population est confinée chez soi. Alors pour pallier ce manque d’interactions, certains n’hésitent pas à faire résonner leur musique
Dans le monde, la moitié de la population est confinée chez soi. Alors pour pallier ce manque d’interactions, certains n’hésitent pas à faire résonner leur musique (France Info)