Confinement : quand les Bretons viennent en aide à un éleveur alsacien

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Confinement : quand les Bretons viennent en aide à un éleveur alsacien
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un jeune producteur de munster du Haut-Rhin n’arrivait pas à écouler ses stocks à cause du confinement. Une commune des Côtes-d’Armor est venue en aide à l’éleveur en lui commandant 1 000 fromages.

Confinée ou pas, une vache produit du lait et pas question de la mettre au chômage technique. Pour Mathieu Hunzinger, un éleveur de Muhlbach-sur-Munster (Haut-Rhin), c’est un problème, puisqu’avec le confinement, la plupart des acheteurs de ses fromages ont fermé leurs établissements. Alors qu’il commençait à jeter des munsters, la solution est venue du maire de sa commune. "J’ai pensé à nos amis bretons qui, dans le cadre du jumelage, seraient peut-être prêts à filer un coup de main", raconte Patrick Althusser.

Un jumelage entre deux communes bien vivant

Kermaria-Sulard (Côtes-d’Armor) et Muhlbach-sur-Munster font vivre leur jumelage. Les enfants de la mer découvrent la montagne dans les Vosges et réciproquement. Pour les Armoricains, il était donc naturel de venir en aide aux agriculteurs alsaciens. Une première commande de 500 tommes et munsters est déjà partie début mai, et une autre est en préparation pour le mois prochain, le temps d’affiner les munsters. Les 1 000 fromages envoyés en Bretagne ont permis à Mathieu Hunzinger d’écouler sa production de lait du confinement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.