Confinement : des vacanciers enfreignent les règles pour le week-end de Pâques

Vendredi 10 avril marque le début des vacances de Pâques pour la zone B. Malgré le confinement toujours en vigueur et les contrôles sur les routes, certains vacanciers ont absolument tenu à sortir de chez eux.

Ils n’ont pas renoncé à leurs vacances à la montagne. Depuis quelques jours, les voitures affluent dans la station de Châtel (Haute-Savoie). Jusqu’à 150 touristes que les habitants agacés ont vus arriver depuis leurs balcons. Résultat, vendredi 10 avril : devant les commerces, de longues files d’attente bien inhabituelles, d’autant que la station est fermée depuis plus d’un mois. Selon le maire, certains touristes tentent de se faire discrets en arrivant de nuit et en restant chez eux, mais certains signes ne trompent pas.

Un relâchement craint par les autorités

D’autres, encore plus nombreux, ont bravé les règles pour profiter du bord de mer. À Saint-Malo (Côtes-d’Armor), si les plages et les rues de la ville sont désertes, 10 000 à 20 000 personnes auraient déjà rejoint leurs résidences secondaires. Pour empêcher ces départs en vacances, les contrôles ont été renforcés sur tout le territoire, comme au péage de La Ciotat (Bouches-du-Rhône). Les autorités disent redouter un relâchement durant le week-end de Pâques. Quelque 160 000 policiers et gendarmes restent mobilisés jusqu’à lundi 13 avril pour faire respecter le confinement

Le JT
Les autres sujets du JT
Un fonctionnaire de police contrôle un automobiliste, à Toulouse (Haute-Garonne), mercredi 8 avril 2020. 
Un fonctionnaire de police contrôle un automobiliste, à Toulouse (Haute-Garonne), mercredi 8 avril 2020.  (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)