Confinement : comment le gouvernement va-t-il aider les TPE à surmonter la crise ?

Le ministre de l'Économie a annoncé mercredi 8 avril au soir la prise en charge des loyers pour les commerces et restaurants qui n'arrivent plus à payer en cette période de confinement.

France 3

Nouveau geste pour les petites entreprises en difficulté. L'État pourrait prendre en charge les loyers en cas de risque de faillite. Pour Bernadette de Bruijn, coiffeuse à Reims (Marne), cela représenterait 650 euros par mois. "Ce n'est pas énorme mais c'est quand même une belle somme à sortir. Par des temps aussi difficiles, cela pose quand même des gros problèmes", confie la coiffeuse.

Vers des annulations d'impôts pour les entreprises les plus menacées

Bercy envisage de revoir le fonds de solidarité pour les très petites entreprises (TPE). Aujourd'hui, elles peuvent toucher une première enveloppe de 1 500 euros. Puis, en cas de graves difficultés, une seconde enveloppe de 2 000 euros, dont le montant pourrait passer à 5 000 euros, loyer compris. Problème : certains commerces sont déjà exclus du dispositif. Bercy envisage aussi des annulations, et non un report, pour les impôts et cotisations sociales des entreprises les plus menacées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Economie Bruno Le Maire, lors d\'une conférence de presse sur l\'impact économique du coronavirus, le 9 mars 2020 à Paris.
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse sur l'impact économique du coronavirus, le 9 mars 2020 à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)