Concerts-tests : malgré des avancées, ce n'est pas encore pour tout de suite

Une demande avait été faite pour accueillir 1 300 spectateurs à la Seine Musicale ce vendredi soir, et faire des Victoires de la Musique un test grandeur nature. Une demande refusée par la Préfecture. D'autres propositions sont en cours d'élaboration dans le pays, mais le contexte est délicat.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
À Paris, l'Accor Arena est pressentie pour accueillir un concert-test, à l'initiative du Prodiss et encadré par l'AP-HP. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

En décembre, le festival Primavera, à Barcelone, organisait un concert-test très commenté, se soldant par un résultat plus que positif, aucune contamination n'étant enregistrée. Le 8 janvier, Roselyne Bachelot déclarait sur franceinfo "regarder cette expérimentation avec beaucoup de soin". "On va en discuter avec les professionnels, il faudra un travail de labellisation tout à fait considérable mais pourquoi pas", a dit la ministre de la Culture. Deux mois plus tôt, le Prodiss, le syndicat des producteurs, avait pris les devants en lançant une initiative similaire à Paris, en lien avec l'AP-HP. Et avec la mairie à la manoeuvre, les choses ont depuis beaucoup avancé. Car l'affaire est éminemment politique : "La maire de Paris en a fait une constante depuis le début de la crise sanitaire, elle est aux côtés des acteurs du monde de la culture", affirme son adjointe à la Culture Carine Rolland.

"Il faut que l'expérimentation prenne place dans un contexte sanitaire maîtrisé."

Carine Rolland, adjointe à la Maire de Paris en charge de la Culture

On parle beaucoup d'un concert-test à l'Accor Arena (ex-Bercy) avec plusieurs milliers de personnes, mais rien n'est décidé à cette heure-ci. Le comité de pilotage, réunissant des profils très divers comme des directeurs.trices de festivals, des virologues et des médecins, se réunit régulièrement mais la date n'est pas fixée, faute de situation sanitaire stabilisée. 

De la bonne volonté et quelques blocages

Voilà en tout cas qui aiguise les appétits, notamment celui du laboratoire américain Innova Medical Group, spécialisé dans les tests antigéniques. Sa demande de faire des Victoires de la Musique, ce vendredi soir, un concert-test avec 1 300 spectateurs a été refusée par les autorités. Autre initiative, à Marseille, avec un collectif qui pousse pour organiser, avec l'Inserm, un autre concert-test au début du printemps. Avec là aussi un protocole drastique. Les Marseillais d'IAM ont été sondés.

"Nous on est là, le jour où ils nous disent feu vert, on le fait et on chante."

Akhenaton, IAM

Pour l'instant, le politique reste frileux, deux lignes continuent de s'affronter, avec la peur d'un "appel d'air" si un pas vers la réouverture est franchi. Et au sein du monde culturel, comme au sein du gouvernement, l'unité de façade cache encore beaucoup de divisions.

Les concerts-tests en France, ce n'est pas encore fait | Le reportage de Yann Bertrand
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.