Cet article date de plus d'un an.

"C’est quand même plus rassurant d’avoir son conjoint avec soi" : à cause du confinement, l’anxiété des femmes qui devront accoucher seules

Avec le confinement à cause du coronavirus, les femmes enceintes ne pourront plus être accompagnées dans les salles d’accouchement. et les sages-femmes savent qu’il faudra rassurer les patientes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le centre hospitalier intercommunal André-Grégoire, à Montreuil (Seine-Saint-Denis), le 21 novembre 2019. (MAXPPP)

Émilie doit accoucher de son premier enfant d’ici un mois. Un moment unique qu’elle devra peut-être vivre toute seule, sans le père de son enfant, à cause du coronavirus. Pas évident, notamment au moment de l’accouchement : "S’il y a une césarienne, des complications, c’est quand même plus rassurant d’avoir son conjoint avec soi, comme soutien", confie-t-elle

C’est un moment particulier dans la vie d’une femme donc c’est sûr que ce n’est pas le contexte le plus idéal ni le plus détendu pour un accouchement. C’est un peu particulier…

Émilie

à franceinfo

À l’hôpital Montsouris, à cause de l'épidémie de coronavirus, pour l’instant, les conjoints peuvent encore rester en salle de naissance et assister à l’accouchement mais n’ont plus le droit de venir en suite de couche. Jade est sage-femme et elle sait que ce sera difficile à annoncer aux patientes.

On ne peut que comprendre à quel point c’est difficile pour elles. Donc on essaie de les rassurer en leur disant qu’on essaiera de les faire sortir plus tôt, en espérant que le libéral pourra suivre derrière avec des sages-femmes qui feront le relais à la maison.

Jade

à franceinfo

Mais là encore, aucune certitude : "On doit composer avec les changements de protocoles et de mesures au quotidien, poursuit Jade. Pour les femmes, j’imagine que c’est très compliqué, surtout à cette période de leur grossesse." Des soignants dans le flou et des patientes complètement perdues, donc : qu’en sera-t-il dans un mois, se demande Emilie, prête à accoucher dans une ambiance de fin du monde.

Coronavirus : les accouchements confinés - Reportage de Gaële Joly
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.