DIRECT. Coronavirus : un collaborateur du vice-président des Etats-Unis testé positif

Le président américain avait pour sa part annoncé avoir été testé négatif il y a quelques jours. 

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Un collaborateur du vice-président des Etats-Unis Mike Pence a été testé positif au coronavirus, a indiqué vendredi 20 mars une porte-parole du numéro deux de l'Etat américain, précisant que ni ce dernier, ni le président Donald Trump n'avaient été en "contact étroit" avec cette personne. Mike Pence a été désigné par Donald Trump à la tête de la "task force" chargée de lutter contre la propagation de la pandémie aux Etats-Unis. Suivez la situation en direct. 

 Les mesures d'urgence financières votées par le Parlement français. Le Parlement a adopté définitivement, par un ultime vote du Sénat, le projet de loi de finances rectificative, volet financier des mesures d'urgence face à l'épidémie de coronavirus. Le texte anticipe un lourd impact sur l'économie française, avec une récession de 1% du PIB et un déficit public à hauteur de 3,9% du PIB en 2020. Il prévoit un arsenal immédiat de 45 milliards d'euros pour aider les entreprises en difficulté et financer le chômage partiel des salariés. Suivez la situation en direct.

 Le pic attendu entre cinq et huit jours en France. L'épidémie a fait 450 morts, soit 78 décès supplémentaires en 24 heures, et le pays compte 12 612 cas confirmés, selon des chiffres officiels communiqués vendredi 20 mars. Au total, 5 226 personnes sont hospitalisées, dont 35% ont plus de 65 ans, et 1 587 patients sont en réanimation, a précisé le directeur général de la santé, Jérôme Salomon. Parmi les personnes décédées, 87% ont plus de 70 ans, a-t-il ajouté, enjoignant les Français à respecter les mesures de confinement. Le pic "est attendu entre cinq et huit jours"

 Le bilan ne cesse de s'alourdir en Italie. Le pays a passé la barre des 4 000 morts et compte 627 décès en un jour, un record depuis le début de l'épidémie de coronavirus, selon les chiffres officiels communiqués vendredi 20 mars. Suivez notre direct.

 Une suspension des règles de déficit européennes. Fini, la rigidité de la fameuse règle des 3% maximum de déficit budgétaire imposée par Bruxelles. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé, vendredi 20 mars, une suspension absolument inédite des règles de discipline budgétaire concernant les 27 Etats de l'Union afin de les aider à traverser la crise économique majeure générée par la pandémie du Covid-19

Castaner annonce un application "plus stricte" des règles du confinement. A l'issue du Conseil de défense organisé vendredi, le ministre de l'Intérieur a annoncé que les mesures de confinement ne seraient pas "durcies", mais que leur mise en œuvre allait "être appliquée de façon plus stricte encore", notamment avec des contrôles de police "dans toutes les gares, dans tous les aéroports". La prolongation du confinement est "probable", a également dit, vendredi matin sur BFMTV, Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

23h56 : Alors que l'Etat de New York a suivi l'exemple de la Californie, avec l'arrêt de toutes les activités non essentielles et l'interdiction des rassemblements, le président américain Donald Trump a exclu un confinement total des Etats-Unis. "Si vous allez dans le Midwest ou ailleurs, ils (...) n'ont pas les mêmes problèmes", a-t-il justifié.(ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

13h18 : A Cannes, le Palais des festivals a été ouvert pour accueillir les SDF, a annoncé sur franceinfo le maire de la ville, David Lisnard. Cette décision a été prise "à la fois pour les protéger eux, mais aussi pour protéger toute population de la propagation du virus", a-t-il indiqué. Il n'envisage pas d'interdire l'accès à la Croisette pour le moment, mais des policiers y veillent au respect des règles.

(VALERY HACHE / AFP)

13h14 : Bonjour @Gladys, dans la mesure où vos enfants vivent de toute façon en confinement avec vous, vous pouvez les emmener pour aller récupérer vos courses, en veillant toujours à ce qu'ils respectent les gestes barrières. A commencer par la distance de sécurité, d'au moins un mètre avec les personnes que vous pourrez rencontrer.

13h14 : Bonjour. Je suis maman célibataire avec deux enfants de moins de 4 ans. Est-ce je peux les emmener avec moi, chercher les courses au drive ? Merci.

13h10 : Le plus grand Etat régional d'Allemagne en superficie, la Bavière, est devenu le premier à décréter le confinement de sa population. "Nous allons réduire à presque rien l'ensemble de la vie publique", a annoncé le chef du gouvernement bavarois, Markus Söder. La mesure entrera en vigueur à 23h ce soir.

13h06 : "Personne ne veut bouger parce qu'il y a trop de fric en jeu. Il faut dire les choses comme elles sont"


En France, des voix s'élèvent pour le report des Jeux olympiques de Tokyo. Ils doivent démarrer en juillet et contrairement à l'Euro de football, aucune décision n'a été prise pour l'instant. Des sportifs, encore peu nombreux, ont osé exprimer leur inquiétude, à l'image du décathlonien Kevin Mayer ou du marcheur Yohann Diniz.

13h02 : Un avion en provenance de Chine, transportant plus d'un million de masques de protection respiratoire pour la République tchèque, a atterri à Prague. Le gouvernement a acquis ce matériel pour environ 3 millions de dollars. Des milliers de Tchèques ont dû fabriquer des masques maison car les autorités ont interdit aux gens de quitter leur domicile sans se couvrir le nez et la bouche.

12h58 : "Je viens de prendre l'arrêté, annonce le maire de Nice au JDD. A partir de 20h, une fois les commerces et pharmacies fermés, plus personne n'a de raison de sortir. Donc on ne sort plus, sauf les personnels spécifiquement autorisés par cet arrêté : personnel médical, ou social pour ceux qui font des visites à domicile de personnes fragiles pour le portage de repas par exemple."




(JEAN MICHEL LE MEUR / DPPI MEDIA)

12h56 : Christian Estrosi annonce au Journal du Dimanche l'instauration d'un couvre-feu à Nice à partir de ce soir, 20 heures.

12h50 : Le nombre de personnes contaminées par le nouveau coronavirus en Suisse et au Liechtenstein a bondi sur les dernières 24 heures, passant de 952 à 4 840, ont annoncé les autorités sanitaires suisses. Le bilan des personnes décédées s'est alourdi à 43.

13h09 : Bonjour @Cécilia, l’accueil chez les assistant(e)s maternel(les)s est bien maintenu."Chaque assistant maternel est exceptionnellement autorisé à accueillir jusqu’à six mineurs, y compris ses propres enfants de moins de 3 ans. Le nombre d’enfants simultanément présents au domicile de l’assistant maternel ne doit cependant pas dépasser dix", indique ainsi la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) dans sa note sur le sujet.

12h46 : Bonjour, l'assistante maternelle qui s'occupe habituellement de mon fils me propose de continuer à l'accueillir, ce qui me semble surprenant avec le confinement et le principe du chacun chez soi...qu'en est il? Les assistantes maternelles peuvent elles continuer à accueillir des enfants (venant de différents foyers qui plus est...)? Merci!

12h40 : Selon le Code du travail, actuellement, sans accord collectif, l'employeur ne peut "modifier l'ordre et les dates de départ moins d'un mois avant la date prévue". "Notre intention dans la loi c'est de réduire ce délai, pour qu'on puisse s'adapter à la situation actuelle. C'est donc une disposition qui existe déjà dont on réduit les délais de mise en oeuvre", a expliqué ce matin la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, sur BFMTV.

12h39 : L'employeur pourra imposer la prise de congés payés pendant la période de confinement, dans la limite d'une semaine, selon un amendement adopté au Sénat qui doit encore être confirmé aujourd'hui à l'Assemblée nationale.

12h37 : Dans les prisons françaises, 9 agents ont été testés positifs au Covid-19 et environ 230 détenus ont été placés en confinement sanitaire, a annoncé la direction de l'administration pénitentiaire (DAP). Un seul détenu, un homme de 74 ans qui était incarcéré à la prison de Fresnes (Val-de-Marne), a été testé positif jusqu'ici. Il est mort lundi, sans avoir été en contact avec le reste de la population carcérale, selon le ministère de la Justice.

12h32 : Les Iraniens célèbrent aujourd'hui la fête de Nourouz, le Nouvel An dans la tradition perse. Des célébrations assombries par le coronavirus. L’épidémie n’épargne personne, dans un pays aux infrastructures hospitalières fragilisées par les sanctions internationales, comme l'explique notre journaliste, Christian Chesnot.

12h28 : L'Iran compte 149 décès supplémentaires dus au Covid-19 en 24 heures, pour un total de 1 433 morts, a annoncé le vice-ministre de la Santé, Aliréza Raïssi. Le pays est l'un des plus touchés avec l'Italie et la Chine. Quelque 19 644 personnes ont été infectées par la maladie depuis que les autorités ont annoncé sa présence sur le sol iranien, le 19 février.

12h24 : En Autriche, il n'y aura pas de levée du confinement avant le 13 avril. Les habitants sont confinés depuis maintenant une semaine. Le chef du gouvernement autrichien Sebastian Kurz a précisé qu'une levée "progressive" des restrictions serait ensuite envisagée.

12h20 : Des multi-propriétaires ou des citadins ayant fui leur appartement proposent sur les réseaux sociaux de mettre un logement à la disposition des soignants. Objectif : "Soulager ceux qui habitent loin de l'hôpital, ou ne veulent pas contaminer les proches avec qui ils vivent", explique l'un d'eux à notre journaliste Mathilde Goupil.

12h15 : "Ce virus malheureusement est entré dans mon corps et il a aussi tué la personne qui m'est la plus chère dans ma vie, mon père."


Le témoignage de cet Italien, partagé sur les réseaux sociaux, a bouleversé son pays. Sans le savoir, Gianni Zampino a certainement contaminé son père de 76 ans. "Au fond de moi, je savais que s'il était contrôlé positif au Covid-19, avec sa dialyse, il ne survivrait pas". Aujourd'hui, il exhorte tous les Européens à respecter les règles de confinement.

12h09 : L'Espagne a dépassé la barre des 1 000 morts dûs au coronavirus et s'approche des 20 000 cas, a annoncé le directeur du centre d'alertes sanitaires, Fernando Simon.