Canicule : se rafraîchir sans risquer la contamination au Covid-19

Les fortes chaleurs sont accentuées par l'accessoire indispensable de l'été : le masque, bien sûr. En plein après-midi on peut avoir envie de le mouiller légèrement ou d'utiliser un  ventilateur. Ce n'est pas du tout une bonne idée. Mais alors comment se rafraîchir ? 

FRANCE 2

Il faisait chaud à Paris ce vendredi 31 juillet, bien trop chaud. Mais comment se rafraîchir alors que la menace du Covid plane encore ? On pourrait être tenté d'humidifier son masque, mais attention c'est une très mauvaise idée. En effet, mouillé, qu'il soit en tissu ou chirurgicale, il perd toute son efficacité. Mieux vaut donc le retirer et s'asperger le visage, avant de le remettre. Qu'en est-il des brumisateurs extérieurs ? Les autorités de santé n'y voient aucun risque de contamination tant que l'eau vient du dessus, si elle vient du dessous ou des côtés, là il y par contre un vrai risque de contamination.

Ouvrez les fenêtres

Quand il fait très chaud, comme ce 31 juillet, la tentation d'aller se mettre au frais dans un centre commercial ou au cinéma est grande. C'est une bonne idée, mais n'oubliez pas que ce sont des endroits clos où le virus circule plus facilement qu'en extérieur. N'oubliez donc pas les gestes barrières. Enfin, il reste la question des petits endroits clos comme les salles de réunion, au travail. Règle numéro un : pas de ventilateur, le virus se diffusera plus facilement. Privilégiez donc la climatisation, si elle a été bien entretenue, vous ne risquez rien. Mais, mieux encore, aérez, ouvrez les fenêtres, c'est le meilleur moyen de renouveler l'air.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants de Lyon (Rhône) se rafraîchissent durant l\'épisode de canicule, le 29 juillet 2020.
Des habitants de Lyon (Rhône) se rafraîchissent durant l'épisode de canicule, le 29 juillet 2020. (MAXPPP)