Chaleur : un danger supplémentaire pour les Ehpad

La chaleur représente une épreuve supplémentaire pour les Ehpad, encore traumatisés par l’épidémie meurtrière du Covid, avec aujourd’hui ce défi, protéger les plus fragiles contre la chaleur et contre le virus. Exemple à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise).

France 3

Après-midi détente pour les résidents de cet Ehpad. Pour faire face à la chaleur, cette salle est climatisée à 25 degrés, avec cette année une nouvelle contrainte : le port du masque est obligatoire. Il n’est pas facile pour les résidents de prendre ces nouvelles habitudes. "J’ai trop chaud avec le masque", se plaint l’une des résidentes. "Ça empêche de respirer", indique une autre.

Un fort risque de déshydratation pour les seniors

Et s’il ne faut pas relâcher la vigilance envers le Covid-19, la chaleur représente aussi un danger. "Le risque c’est la déshydratation, c’est-à-dire le fait de ne pas avoir d’apport liquide suffisant, ce qui va entraîner des troubles du comportement, des chutes, des douleurs abdominales", explique le Dr Frédéric Siri, médecin coordonnateur. Alors les employés de l’Ehpad ont une mission supplémentaire : distribuer de l’eau à tous les résidents.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usage du ventilateur préconisé en période de canicule dans les Ehpad est fort déconseillé en matière de prévention contre le coronavirus (photo d\'illustration).
L'usage du ventilateur préconisé en période de canicule dans les Ehpad est fort déconseillé en matière de prévention contre le coronavirus (photo d'illustration). (PASCAL LACHENAUD / AFP)