Calais : incompréhension après l’annonce de la quatorzaine imposée au Royaume-Uni pour les voyageurs

À partir du 8 juin, tous les voyageurs qui arriveront au Royaume-Uni devront se mettre en quatorzaine. La France a répliqué, en annonçant qu’elle ferait la même chose pour les ressortissants britanniques qui arrivent sur notre sol.

France 3

Stéphanie Curtet et Kristina Howells ont des attaches outre-Manche, mais doivent se contenter de regarder les ferrys pour l’instant. Kristina Howells, britannique, a dû annuler un voyage avec le confinement. L’idée d’une quatorzaine imposée la met en colère. "Quand même, ma grand-mère a 94 ans. Je voudrais bien profiter d’un petit moment avec elle quand je peux", se désole-t-elle. Les deux amies ont déjà réservé leurs billets pour l’Angleterre au mois d’août. Pas question pour elles de rester coincées une fois sur place.

Un coup dur pour le trafic

"Ce n’est pas très logique. Qu’ils se protègent de gens qui viendrait d’un pays plus contaminé, je veux bien, mais là, c’est des gens qui viennent d’un pays moins contaminé", s’étonne Stéphanie Curtet. Du côté du trafic trans-Manche, l’idée d’une quatorzaine imposée réciproque entre les deux pays est un nouveau coup dur après le Brexit et le confinement.

Le JT
Les autres sujets du JT
À partir du 8 juin, tous les voyageurs qui arriveront au Royaume-Uni devront se mettre en quatorzaine. La France a répliqué, en annonçant qu’elle ferait la même chose pour les ressortissants britanniques qui arrivent sur notre sol.
À partir du 8 juin, tous les voyageurs qui arriveront au Royaume-Uni devront se mettre en quatorzaine. La France a répliqué, en annonçant qu’elle ferait la même chose pour les ressortissants britanniques qui arrivent sur notre sol. (France 3)