Dimanche en politique, France 3

Bretagne : les ostréiculteurs attendent l'ouverture des restaurants avec impatience

Deux mois et demi que la consommation d'huître a chuté à cause du confinement et de la fermeture des restaurants. Tout un secteur qui attend beaucoup de la deuxième phase du déconfinement le 2 juin.

France 3

Plus que trois jours à attendre. Depuis le 15 mars, et la fermeture des bars et des restaurants, la consommation d'huîtres a beaucoup ralenti. Un réel manque à gagner pour le secteur de l'ostréiculture. Alors, dimanche 31 mai, à 72 heures du début de la deuxième phase de déconfinement, synonyme de reprise de l'activité dans la restauration, les producteurs d'huîtres trépignent.

Les cours ont chuté

Autour de Riec-sur-Bélon, dans le Finistère, les ostréiculteurs ont hâte d'écouler les stocks accumulés, avec des huîtres souvent en dehors des calibres standards. "On se retrouve avec beaucoup de gros numéros et on a nos petites qui commencent à arriver un peu plus grande. On a des problèmes d'organisation sur les parcs", explique Yvan Noblet, producteur d'huître en Bretagne-Sud qui s'attend à vendre à perte, à cause de la chute des cours.

Un ostréiculteur sélectionne des huîtres à Cancale (Ille-et-Vilaine), le 29 novembre 2019. 
Un ostréiculteur sélectionne des huîtres à Cancale (Ille-et-Vilaine), le 29 novembre 2019.  (DAMIEN MEYER / AFP)