Brésil : le président Jair Bolsonaro annonce qu'il est désormais négatif au Covid-19

Le chef d'Etat avait annoncé le 7 juillet dernier qu'il avait contracté le Covid-19. Depuis, il ne quittait plus la résidence présidentielle à Brasilia.

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, lors d\'une rencontre avec des militants au palais d\'Alvorada, sa résidence officielle à Brasilia, le 22 juillet 2020.
Le président brésilien, Jair Bolsonaro, lors d'une rencontre avec des militants au palais d'Alvorada, sa résidence officielle à Brasilia, le 22 juillet 2020. (EVARISTO SA / AFP)

Jair Bolsonaro est tiré d'affaire. Le président brésilien a annoncé qu'il n'était plus positif au nouveau coronavirus, samedi 25 juillet, dans un message publié sur Twitter. "[Test] rt-PCR au Sars-CoV-2 : négatif. BONJOUR A TOUS", écrit celui qui avait annoncé le 7 juillet dernier avoir contracté le Covid-19. Le dirigeant d'extrême droite, âgé de 65 ans, ne précise pas quand a été réalisé le test, qui détecte la présence du virus par l'analyse des sécrétions nasales.

Une nouvelle fois, le dirigeant est apparu avec une boîte d'hydroxychloroquine, un traitement dont il fait régulièrement la promotion mais dont l'efficacité a été contestée par de nombreuses études – la dernière en date est parue dans la revue Nature (en anglais).

Lors de son annonce, début juillet, Jair Bolsonaro avait évoqué "une indisposition avec un mal-être, de la fatigue, un peu de douleur musculaire, et une fièvre en fin d'après-midi qui a atteint les 38 degrés". Depuis, il est resté durant près de 20 jours au palais d'Alvorada, la résidence présidentielle, et remplissait ses obligations officielles grâce à des vidéoconférences. 

Il avait pris l'habitude de se promener dans les jardins et s'était parfois entretenu avec des sympathisants venus le saluer, tout en gardant une certaine distance de sécurité. Durant cette période, il a subi trois autres tests qui s'étaient avérés positifs. Dans un message publié jeudi sur Facebook, Jair Bolsonaro avait déclaré qu'il se sentait bien mais qu'il était "un peu stressé d'être enfermé"

Le président Jair Bolsonaro salue des militants au palais d\'Alvorada, le 20 juillet à Brasilia (Brésil).
Le président Jair Bolsonaro salue des militants au palais d'Alvorada, le 20 juillet à Brasilia (Brésil). (EVARISTO SA / AFP)

Depuis le début de la pandémie, le président d'extrême droite n'a eu de cesse de minimiser la maladie et de miser sur une stratégie d'immunisation de groupe. Il avait participé à plusieurs événements publics sans porter de masque, tout en critiquant les mesures d'isolement mises en œuvre dans plusieurs Etats. Sa contamination avait donné lieu à de vifs échanges au Brésil, entre camp présidentiel et opposition.

Le Brésil, qui compte 2,34 millions de cas et plus de 85 000 décès, est entré en juin dans un plateau qui semble interminable. La moyenne quotidienne est supérieure à 1 000 morts sur sept jours glissants, avec une forte augmentation du nombre de personnes infectées cette semaine, cinq mois après le premier cas confirmé. Mais les chiffres nationaux masquent de grandes disparités régionales. La tendance est à la baisse dans quatre Etats, 13 autres sont stables, tandis que le nombre de décès est à la hausse dans 10 d'entre eux.