Autorisation des "petits festivals" : "Grande confusion" chez les organisateurs de spectacle après les propos de Franck Riester

La présidente du syndicat national du spectacle musical et de variété, le Prodiss, demande au gouvernement de préciser dans quelles conditions certains évènements pourraient avoir lieu à partir du 11 mai.

Jeudi 16 avril, le ministre de la Culture a déclaré que certains \"petits festivals\" pourraient se tenir \"à partir du 11 mai\", soit le premier jour de la fin du confinement, s\'il \"n’y a pas de problème de sécurité\".
Jeudi 16 avril, le ministre de la Culture a déclaré que certains "petits festivals" pourraient se tenir "à partir du 11 mai", soit le premier jour de la fin du confinement, s'il "n’y a pas de problème de sécurité". (FRED DUGIT / MAXPPP)

Les propos de Franck Riester sur une autorisation possible des petits festivals provoquent une "grande confusion" chez les organisateurs de spectacle, a expliqué, jeudi 16 avril sur franceinfo, Malika Séguineau, directrice générale du Prodiss, syndicat national du spectacle musical et de variété. Jeudi matin sur France Inter, le ministre de la Culture a déclaré que certains "petits festivals" pourraient se tenir "à partir du 11 mai", soit le premier jour de la fin du confinement, s'il "n’y a pas de problème de sécurité".

>> Coronavirus : suivez les dernières infos sur l'épidémie dans notre direct

"Nous voudrions croire que c'est effectivement une note d'espoir pour que certaines parties de l'activité puissent reprendre plus tôt que ce que nous avons cru comprendre lundi soir (13 avril). Mais à ce jour, je suis dans l'incapacité de vous dire de quoi il s'agit", indique la directrice du Prodiss. "Pour nous, c'est la confusion qui règne depuis ce (jeudi) matin parmi nos entreprises qui ne comprennent absolument plus le message,explique Malika Séguineau. Nous avons un président de la République qui affirme lundi soir que les festivals et les événements avec un public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu'à mi-juillet. On a un arrêté qui a été publié il y a deux jours qui interdit les rassemblements de plus de 100 personnes jusqu'au 11 mai (…) Et ce matin, le ministre de la Culture nous dit que peut-être de plus petits festivals à partir du 11 mai pourront être organisés", déclare Malika Séguineau.

Qu'est-ce qu'un "petit festival"?

Le syndicat national du spectacle musical et de variété "a besoin de clarification. On ne sait pas ce qu'est petit festival par rapport à un grand festival, on ne sait pas ce que sont des jauges petites (…) Est-ce que ça signifierait alors que des salles de spectacles dites petites, que des théâtres, des cabarets pourraient également rouvrir ?" Malika Séguineau explique avoir "énormément d'entreprises qui appellent depuis ce matin en disant : Mais que se passe-t-il ? Est-ce que finalement, je ne devais pas annuler comment je vais être protégé ? Parce que quand l'organisateur prend la décision d'une annulation, il engage sa responsabilité."

Des précisions, le Prodiss en attend aussi au sujet du plan spécifique de soutien à la culture, également annoncé par Franck Riester jeudi 16 avril et qui sera présenté dans les quinze jours. "J'ai découvert cette annonce, nous n'avons pas été concertés à ce stade. Pour le moment, il n'y a pas eu de discussion sur des mesures très sectorielles et massives", affirme Malika Séguineau.