Ascension : un week-end sous surveillance

Les contrôles sur les routes et en gare sont renforcés pour veiller au respect de l’interdiction des déplacements dans la limite de 100 kilomètres.

France 2

Dans les gares, les policiers se postent à l’entrée des quais : en raison du Covid-19 il faut montrer son attestation avant de monter dans un TGV. La raison du voyage est-elle valable ? C’est au policier de trancher. "J’avoue que c’est parfois un petit peu compliqué. Les gens font aussi des déclarations sur l’honneur. On a parfois aussi un petit peu de mal à voir le motif", explique le commandant Jocelyne Massoco, cheffe du Service de sécurité des transports en commun.

135 € d’amende

Les contrôles sont également renforcés sur les routes pour ce week-end de l’Ascension. Les automobilistes sont eux aussi plutôt compréhensifs. "C’est normal, ils font des contrôles de routine", confie un automobiliste. L’enjeu pour les autorités est d’empêcher que le virus se propage avec les voyageurs. Ici dans la Marne, les gendarmes reconnaissent qu’il est difficile de calculer les trajets des automobilistes. Les contrevenants risquent 135 € d’amende par personne et 200 € en cas de récidive dans les 15 jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une autoroute près de Toulouse, le 4 août 2018. 
Une autoroute près de Toulouse, le 4 août 2018.  (REMY GABALDA / AFP)