L'invité éco, France info

93% des Français qui ont l'habitude de participer à des événements se déclarent "en manque", d'après une étude

Les Français interrogés souhaitent d'abord vite retrouver les joies de la pratique sportive et des événements sportifs, mais aussi les musées ou les festivals, selon Pierre-Henri Deballon, co-fondateur de Weezevent, invité mercredi 3 juin sur franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une supporter de l\'équipe de france de football au festival des Vieilles charrues, le 21 juillet 2018 à Carhaix-Plouguer.
Une supporter de l'équipe de france de football au festival des Vieilles charrues, le 21 juillet 2018 à Carhaix-Plouguer. (FRED TANNEAU / AFP)

93% des Français qui ont l'habitude de participer à des événements se déclarent "en manque", d'après une étude Ifop commandée par Weezevent, l'un des leaders de la billetterie en ligne. Ce sondage révèle que dans le domaine des loisirs, les Français aimeraient d'abord retrouver les "matches et événements sportifs", avant les musées et le cinéma.

Parmi les 9 Français sur 10 qui participent à des événements "en temps normal", 93% des personnes interrogées se disent actuellement "en manque". La grande majorité des personnes interrogées (9 sur 10) se disent aujourd'hui "inquiètes d’y (re)participer". "100% d'entre elles disent 'on y retournera', avec un budget qui sera 'maintenu ou augmenté' pour 85% d'entre eux, donc ce sont des signaux plutôt positifs", détaille mercredi 3 juin sur franceinfo Pierre-Henri Deballon, co-fondateur de Weezevent. "La vraie question, c'est à quelle échéance ?"

La pratique du sport, événement le plus attendu

Quels sont les événements que les Français aimeraient retrouver rapidement ? D'après cette étude, c'est la "pratique du sport amateur ou sport loisir" qui est le plus attendu, "c'est-à-dire quand on va participer à un tournoi d'urban foot, quand on va aller courir, parce que ce sont des activités qu'on maîtrise, dont les gens ont besoin", commente Pierre-Henri Deballon.

Deuxième type d'évènement qui semble le plus attendu : "les matches et événements sportifs en tant que spectateurs". "On a beaucoup entendu parler de l'arrêt de la Ligue 1. Les Français veulent revenir le plus vite possible dans cette activité parce que le manque est très fort et l'inquiétude est relativement faible". Viennent ensuite les "musées et expositions", le cinéma en quatrième position, puis les parcs, les festivals, les "concerts et spectacles". "D'autres secteurs viendront plus tard, notamment tout ce qui est événementiel professionnel", détaille Pierre-Henri Deballon.

Plus de la moitié des Français interrogés prêts à dépenser plus pour aider les organisateurs

Autre enseignement de cette étude, les personnes interrogées "sont en attente de la part des organisateurs d'événements d'être en capacité de répondre à l'enjeu sanitaire, ce qui est normal. Et ensuite les mesures qu'ils attendent de leur part, c'est de l'adaptation lorsque vous achetez un billet, la certitude que vous pourrez être remboursé si l'événement n'a pas lieu". En échange, "52% d'entre eux, notamment dans certaines classes d'âge les plus jeunes, disent être prêts à dépenser plus pour aider les organisateurs d'événements, pour que ces événements perdurent, parce que ce sont des choses dont on a besoin", se félicite le co-fondateur de Weezevent.

Pierre-Henri Deballon indique également que sur sa plateforme de vente de billets, "on sent qu'il y a une reprise de confiance assez progressive depuis la deuxième phase du déconfinement".

On a des événements qui commencent à revenir, des événements, forcément, avec des jauges limitées.

Pierre-Henri Deballon, co-fondateur de Weezevent

sur franceinfo

Et puis, il y a à plus long terme, à partir de septembre, des événements qui sont un petit peu plus classique, avec plusieurs milliers de personnes parfois".

L'étude commandée par Weezevent est une étude quantitative réalisée sur Internet, auprès de 1 017 personnes âgées de 18 ans et plus, entre le 18 et le 20 mai 2020, soit pendant la première phase de déconfinement.

Une supporter de l\'équipe de france de football au festival des Vieilles charrues, le 21 juillet 2018 à Carhaix-Plouguer.
Une supporter de l'équipe de france de football au festival des Vieilles charrues, le 21 juillet 2018 à Carhaix-Plouguer. (FRED TANNEAU / AFP)