Cet article date de plus d'un an.

11 mai : certains maires refusent d'ouvrir leurs écoles

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
11 mai : certains maires refusent d'ouvrir leurs écoles
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que le gouvernement a fait du 11 mai la date officielle du retour en classe, lundi 27 avril certains maires ont déjà indiqué qu'ils ne pourraient pas tenir cet engagement.

Deux semaines avant le retour prévu des 12 millions d'écoliers dans leurs salles de classe, les maires de plusieurs communes ont fait savoir lundi 27 avril que les établissements scolaires resteront fermés dans leur ville ou leur village, faute de moyens humains pour garantir les règles sanitaires. "Nous n'avons pas la possibilité actuellement d'accueillir les enfants en leur faisant respecter les gestes barrières", dénonce le maire d'Hautmont (Nord), Joël Wilmotte. 

"Les conditions sanitaires ne sont pas réunies"

Les parents d'élèves de sa commune soutiennent cette décision. "Dès le départ, on ne voulait pas remettre nos deux petites filles à l'école. Les conditions sanitaires, déjà, ne sont pas réunies. Vous imaginez, dans une école de 300 élèves, même mettre la moitié des élèves à l'école, ça fait déjà 150 élèves", explique une mère. Mais d'ici au 11 mai, ce type d'arrêté municipal risque bien d'être retoqué par les préfectures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.