Bébé dans le coma : le Conseil d'État ordonne la poursuite des soins de Marwa à Marseille

Les soins vont se poursuivre pour la petite Marwa. Le Conseil d'État a tranché en faveur des parents de ce bébé lourdement handicapé contre l'avis des médecins. 

France 3
La seule réaction des parents de Marwa ce mercredi 8 mars au soir, un message sur les réseaux sociaux : "C'est un grand soulagement pour toute la famille, on va pouvoir se concentrer sur la maladie de notre petit bébé". Allant contre l'avis des médecins qui voulaient arrêter le traitement médical du bébé, le Conseil d'État vient de trancher ce mercredi, il donne raison aux parents. "On s'est basé sur les éléments du dossier, les éléments médicaux d'abord qui montrent que l'état de conscience de la petite Marwa est difficile à évaluer et que son évolution est incertaine", a déclaré Suzanne Von Coester, le Rapporteur public du Conseil d'État. 

Une décision inédite

En septembre dernier, l'état de santé de Marwa, atteinte d'un virus fulgurant, avait incité les médecins, qui la pensaient condamnée, à cesser toute assistance médicale. Cette vidéo du bébé où on le voit bouger, postée par ses parents sur internet, avait mobilisé l'opinion. Pour l'avocate de la famille, cette décision est inédite. "Ça va permettre de laisser du temps au temps et de ne pas se précipiter sur des décisions qui sont irrémédiables et que les parents ne vont pas forcément accepter. Grâce à cette décision, les parents vont savoir qu'ils ont leur mot à dire", explique Me Claire Le Bret Desaché, avocate auprès du Conseil d'État des parents de Marwa. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Le Conseil d\'État, en août 2016
Le Conseil d'État, en août 2016 (MICHAEL DEBETS / MAXPPP)