Australie : la thérapie par le surf

Un surfeur australien, qui souffre d'un trouble bipolaire, a crée la communauté "One Wave". Son but : inviter tout le monde à surfer un vendredi par mois et à parler des maladies mentales.

FRANCEINFO

Grant Trebilco n'est pas un surfeur comme les autres. Ce sport lui permet de se sentir mieux. "Il y a sept ans, on m'a diagnostiqué un trouble bipolaire. Je pensais que ma vie était finie, mais le surf m'a sauvé. Aujourd'hui, je veux partager mon expérience et rendre les maladies mentales plus visibles", explique l'Australien. Il a créé les "Fluro Fridays". Chaque premier vendredi du mois, il va surfer en tenue fluo. La communauté "One Wave" est née.

Le Prince Harry a rendu visite à la communauté

Sur une plage de Sydney, chacun peut venir discuter de ses souffrances psychologiques. "Vous êtes stressé, anxieux, ou vous débutez une mauvaise journée. Habillez-vous en fluo et rejoignez-nous ! Et venez nous faire des câlins. On en a tous besoin pour se sentir bien et retrouver le sourire." Le prince Harry s'est montré très sensible à ce sujet. En octobre 2018, il leur a rendu visite. "Cela ne règle pas les problèmes, mais chaque jour qui commence en mer est bien meilleur", conclut Grant Trebilco.

Un surfer australien, qui souffre d\'un trouble bipolaire, a crée la communauté One Wave. Son but : inviter tout le monde à surfer un vendredi par mois et à parler des maladies mentales.
Un surfer australien, qui souffre d'un trouble bipolaire, a crée la communauté One Wave. Son but : inviter tout le monde à surfer un vendredi par mois et à parler des maladies mentales. (FRANCEINFO)