Alzheimer : les familles face au déremboursement

Depuis sept mois, certains des médicaments contre la maladie d'Alzheimer ne sont plus remboursés. Résultat, des patients ont arrêté leur traitement et la moitié d'entre eux voient leurs troubles s'aggraver.

FRANCE 2

Depuis août dernier, quatre médicaments contre la maladie d'Alzheimer, dont l'intérêt thérapeutique a été jugé insuffisant par la Haute Autorité de santé, ne sont plus remboursés. Le premier bilan, après sept mois de mise en place, est alarmant : des patients ont arrêté leur traitement et la moitié d'entre eux voient leurs troubles s'aggraver. Brigitte est atteinte d'Alzheimer depuis deux ans et son médicament, l'Exelon, fait partie des quatre qui ne sont plus remboursés. Elle a un donc arrêté son traitement pendant un temps, mais son état psychologique s'est détérioré.

65 à 70 euros par mois

Avec l'aval de son médecin, elle l'a repris et a retrouvé certaines capacités. "J'ai pu constater que Brigitte retrouvait des capacités cognitives qu'elle avait perdues, et ça de manière spectaculaire", témoigne son mari. L'Exelon représente pour cette patiente un coût de 65 à 70 euros par mois, en plus des dépenses pour les autres soins. "Ça a été en partie la raison qui fait qu'on a un moment abandonné ce médicament", reconnaît le mari de Brigitte. Le ministère a malgré tout assuré qu'il n'envisage pas de revenir sur ce déremboursement.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'un des quatre médicaments contre la maladie d\'Alzheimer qui n\'est plus remboursé en France depuis le 1er août.
L'un des quatre médicaments contre la maladie d'Alzheimer qui n'est plus remboursé en France depuis le 1er août. (BERTRAND GUAY / AFP)