Allergies alimentaires : une désensibilisation est possible

En cas d'allergie, il existe une méthode dite de désensibilisation.  La désensibilisation permet d'habituer petit à petit l'organisme à l'allergène pour diminuer la réaction allergique.  Si ce traitement  est utilisé pour les allergies respiratoires comme avec le pollen, les acariens… il existe désormais certains protocoles pour les allergies alimentaires.

Mis à jour le
publié le

Grâce à un traitement d'induction de tolérance alimentaire, les médecins cherchent à désensibiliser le système immunitaire, en réintroduisant de petites quantités de l'aliment incriminé, de façon régulière. 

"Quand on est allergique, on fabrique des anticorps de l'allergie qui sont très puissants et qui déclenchent les symptômes quand l'allergène est repris. Ces anticorps sont les IgE. Un non allergique peut aussi avoir des IgE contre les aliments, c'est même assez banal et assez fréquent, mais il n'est pas allergique pour autant parce qu'en face des IgE qu'il a fabriqué, il a aussi fabriqué des systèmes anti-inflammatoires, anti-allergiques spontanés, naturels. Quand on induit la tolérance, on espère induire ces contre-mesures anti-inflammatoires, ces cellules anti-inflammatoires et ces anticorps anti-inflammatoires", explique le Pr Frédéric Bérard, du service d'allergologie du centre hospitalier Lyon sud.

La réintroduction se fait sous surveillance médicale car le risque est bien réel. Mais le bénéfice pour les patients est important. "Les patients qui souffrent d'allergie alimentaire ont des phobies sociales, ils n'osent plus aller au restaurant, ils ont des phobies alimentaires, ils vivent dans un véritable carcan. Et pour libérer ces patients et leur donner une sécurité, on leur fait une induction de tolérance pour qu'à la fin, ils puissent arrêter de faire des réactions sévères. Ce n'est absolument pas dans le but de remanger l'aliment avec plaisir ou de remanger l'aliment en grande quantité", note le Dr Franck Godesky, allergologue

Après plusieurs mois de protocole d'induction de tolérance, ils peuvent ensuite manger l'aliment à l'origine de l'allergie sans aucune réaction et ainsi vivre plus sereinement le quotidien.