Cet article date de plus de trois ans.

Levothyrox : le siège de l'Agence nationale de sécurité du médicament perquisitionné

Une perquisition a lieu au siège de l'Agence nationale de sécurité du médicament à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), mardi matin, dans le cadre de l'enquête préliminaire sur la nouvelle formule du Levothyrox.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de l'Agence nationale de sécurité du médicament a été perquisitionné, le 17 octobre 2017, dans le cadre de l'enquête sur le Levothyrox. (GOOGLE STREET VIEW / FRANCEINFO)

Une perquisition est en cours, dans la matinée du mardi 17 octobre, au siège de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de l'AFP. Elle intervient dans le cadre de l'enquête sur la nouvelle formule du Levothyrox.

365 plaintes reçues

Une enquête préliminaire a été ouverte le 15 septembre et confiée au pôle santé publique du TGI de Marseille. À ce jour, le parquet de Marseille a reçu 365 plaintes. Ce médicament est pris par 3 millions de patients soignés pour des problèmes de thyroïde. Il est mis en cause depuis la commercialisation d'une nouvelle formule.

Mardi 3 octobre, une perquisition a été menée à Lyon, au siège du laboratoire pharmaceutique Merck, fabricant du Levothyrox. Des boites de médicaments et des documents ont été saisis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.