Cet article date de plus de huit ans.

Les cas de gastro-entérites en forte hausse en France

La grippe, elle, reste encore relativement peu active dans le pays.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Selon le réseau Sentinelles, la gastro-entérite reste encore "sous le seuil" de l'épidémie en France. (  MAXPPP)

Alors que les repas de fêtes de fin d'année s'enchaînent, un réseau de surveillance des épidémies relève, jeudi 26 décembre, une forte hausse des cas de gastro-entérites en France. 

Le réseau Sentinelles de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), chargé de collecter des données épidémiologiques d'un réseau de médecins généralistes, estime "forte" l'activité des "diarrhées aiguës". Mais selon le réseau, cela reste toutefois encore "sous le seuil" de l'épidémie. 

La grippe pas encore très active

Les cas les plus nombreux se situaient la semaine dernière dans le Sud-Est, le Sud-Ouest et le Nord. "Selon le modèle de prévision basé sur les données historiques, le niveau d'activité des diarrhées aiguës devrait continuer d'augmenter la semaine prochaine et dépasser le seuil épidémique début janvier", indique Sentinelles dans son bulletin hebdomadaire.

Le virus de la grippe, lui, progresse mais son activité reste "faible", selon les réseaux Sentinelles et Grog, qui s'occupe de la surveillance de la grippe. "La période des vacances scolaires n'est habituellement pas propice à l'intensification de la circulation des virus grippaux et la situation reste très calme sur le front des infections respiratoires aigües en France métropolitaine", poursuit Grog.

Le lavage de mains, meilleure protection

L'activité du virus respiratoire syncytial, responsable des bronchiolites chez les nourrissons et de rhumes chez l'adulte, reste "le virus respiratoire le plus actif actuellement dans tout l'hexagone", selon Grog.

L'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) rappelle que l'arme la plus efficace contre les infections de l'hiver reste le lavage des mains. Ce geste simple est "encore trop souvent négligé" alors que "80% des microbes [virus et bactéries] se transmettent par les mains".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.