Le virus du SIDA a bien été transmis par les grands singes

De précédentes études menées par les chercheurs du monde entier, avaient identifié la responsabilité des chimpanzés. On découvre aujourd'hui que deux variantes du virus sont originaires de gorilles du Cameroun. Une équipe française de l'IRD publie ce mardi les résultats de cette découverte dans la revue américaine PNAS.

(Les gorilles du Cameroun eux-aussi à l'origine de l'épidémie de Sida © REUTERS | Finbarr O'Reilly)

 Il existe quatre variantes du virus HIV -1. La forme la plus répandue, M, est responsable de plus de 99% des infections dans le monde. Pour la souche P, seuls deux patients ont été détectés par exemple. Quant au groupe 0, il est resté cantonné en Afrique de l'ouest et on compte 100.000 personnes infectées. 

Un chimpanzé dans le sud-est du Cameroun à l'origine du sida

Reconstituer l'histoire de l'épidémie et les foyers de contamination, c'est la quête des chercheurs depuis 1985,  date de la découverte du virus chez le singe. Année après année, les pièces du puzzle se mettent en place. Désormais, on sait avec certitude que c'est un chimpanzé dans le sud-est du Cameroun qui,  le premier, a contaminé l'homme. Par la consommation de viande de brousse, la  barrière des espèces a été franchie. Cela s'est passé vers 1920, on le sait grâce à l'étude génétiques des souches et la comparaison entre elles. Toute dernière pièce ajoutée au puzzle, le rôle des gorilles,  vivants eux aussi au Cameroun, dans les plaines du sud-ouest.

La fin d'une traque de vingt ans

"C'est l'histoire d'une traque qui a duré plus de vingt ans " raconte Eric Delaporte, directeur de l'unité de recherche sur le sida de l'université de Montpellier qui a participé à cette étude. *"L'idée a été de travailler sur les crottes de singe et donc de se lancer dans de grandes études internationales. On a prélevé plusieurs milliers d'échantillons venant de gorilles et de chimpanzés. Enfin on peut retracer toute l'histoire de ces variants qui ont infectés l'homme..."

 *

"C'est l'histoire d'une traque qui a duré plus de vingt ans" (Eric Delaporte avec Célyne Bayt-Darcourt)
--'--
--'--

La prochaine étape sera de chercher à savoir si les gorilles, comme les chimpanzés peuvent développer la maladie ou rester porteur sains.