Cet article date de plus de dix ans.

La plupart des personnes qui ont suivi un régime Dukan ont repris leur poids initial quatre ans après le régime

C'est ce qui ressort d'une enquête conduite auprès de 5000 personnes ayant fait le célèbre régime hyperprotéiné.Selon l'enquête, élaborée par deux sites internet, ceux de Santé-médecine et du Journal des femmes, et publiée lundi, la plupart des personnes suivies n'ont pas réussi à mener le régime jusqu'au bout.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le docteur Pierre Dukan (AFP / Loïc Venance)

C'est ce qui ressort d'une enquête conduite auprès de 5000 personnes ayant fait le célèbre régime hyperprotéiné.

Selon l'enquête, élaborée par deux sites internet, ceux de Santé-médecine et du Journal des femmes, et publiée lundi, la plupart des personnes suivies n'ont pas réussi à mener le régime jusqu'au bout.

Environ 80% des personnes ont repris leur poids initial quatre ans après le régime, indique l'étude menée auprès de 4761 internautes entre le 18 mars et le 23 mai.

Le poids perdu est repris entre six mois et deux ans après le régime dans plus de 50% des cas. Sur l'ensemble des personnes qui ont repris le poids perdu, 60% n'ont pas réussi à faire la phase finale dite de "stabilisation".

Réserve à souligner: ses auteurs reconnaissent qu'il est "impossible d'affirmer que la population de volontaires ayant répondu est représentative de l'ensemble des personnes suivant le régime Dukan".

Fin novembre, une vaste étude publiée par l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) sur les régimes en général faisait apparaître que 20% seulement des personnes suivant un régime perdaient du poids à long terme. Selon cette étude, la plupart retrouvent leur poids initial, voire plus.

Cette première étude soulignait les dangers du régime Dukan: l'apport en protéines est au moins trois fois supérieur à l'apport nutritionnel conseillé, l'apport en fibres dix fois inférieur (phases 1 et 2) et l'apport en calcium deux fois supérieur (phases 1 et 3). D'où des risques d'élévation de la pression artérielle et de maladies cardiovasculaires, d'effets sur les reins, de risques de cancer colorectal et d'athéro-thrombose.

Interrogé par Le Parisien de lundi, Pierre Dukan, père du régime du même nom, affirme "mettre en balance les risques et les bénéfices". "Je considère que la vrai risque, c'est le surpoids et l'obésité", explique-t-il.

Dans Le Parisien, Boris Hansel, endocrinologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, estime que le régime Dukan "n'est pas tenable à long terme car il ne correspond pas aux besoins de notre corps. Au début il provoque l'euphorie, puis les restrictions sont trop importantes pour être gérables". Par ailleurs, selon lui, "faire cette diète n'est pas anodin, cela peut engendrer de vrais soucis de santé".

La publication de l'enquête sur le très populaire régime Dukan intervient à la veille de l'ouverture mardi d'un procès en diffamation intenté par Pierre Dukan à son confrère Jean-Michel Cohen. Celui-ci a critiqué son régime en l'accusant notamment d'une "véritable déstructuration alimentaire", avec des risques graves pour la santé.

La méthode Dukan est un régime protéiné dont les promoteurs revendiquent plus de 15 millions d'adeptes aux quatre coins du globe. Pauvre en graisse et en glucides, le régime est décliné en quatre phases. Il allie protéines pures et légumes, permettant de perdre, sans trop d'efforts, de 1,5 kg à 4,5 kg au bout des sept premiers jours. Une performance qui explique sa grande popularité.

Pendant la première phase, qui dure environ une semaine, seuls les protéines pures sont autorisées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.