La France en manque de donneurs de sang

L'établissement français du sang est entré dans le seuil dit fragile. Les spécialistes redoutent une pénurie de poches. En cette journée mondiale, l'EFS se mobilise pour sensibiliser de nouveaux donneurs.

France 2

C'est une journée pour rendre hommage à ces hommes et ces femmes, les bénévoles, et à ce geste qui chaque année sauve un million de vies en France : donner son sang. Après les attentats de novembre dernier, ces dons avaient connu une forte hausse. Mais les centres doivent renouveler leur appel à la solidarité, car les stocks ont une durée de vie limitée et les demandes ne faiblissent pas.

Le groupe O négatif très recherché

"Nous avons des transfusions sur des malades au long cours et nous devons faire face à des transfusions liées à des thérapeutiques ponctuelles", explique le docteur Pascal Latry, correspondant en hémovigilance au CHU de Montpellier. Le sang de groupe O négatif, le donneur universel, est le plus recherché. Chaque année un homme peut donner six fois son sang et une femme quatre fois. Il faut être âgé de 18 à 70 ans et peser au moins 50 kg.

Le JT
Les autres sujets du JT