VIDEO. "Martin démission !" Les agents de l'AP-HP protestent contre le projet des 35 heures

Les 75 000 agents de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris concernés par le projet étaient appelés, jeudi, à une grève "massive" jeudi.

FRANCE 2 et FRANCE 3

Les agents de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris n'en démordent pas. Leur exaspération s'amplifie contre le projet de réforme des 35 heures. Ils ont exigé, jeudi 28 mai, la démission du directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch.

"Martin démission !", "Martin arrête ton baratin !", "Martin, c'est certain, on n'en a plus besoin !" : le directeur général de l'institution, nommé en novembre 2013, était la cible de tous les slogans criés sous les fenêtres de son bureau.

Quelque 75 000 agents concernés par le projet

Ils étaient plusieurs milliers, 8 000 selon les syndicats, à manifester à Paris, interpellant la ministre de la Santé, Marisol Touraine, entre le siège de l'AP-HP et le ministère de la Santé.

Les 75 000 agents concernés par le projet étaient aussi appelés à une grève "massive" jeudi. A la mi-journée, la direction de l'AP-HP a annoncé un taux de grève de 24,34% contre 34% la semaine dernière. La grève du 21 mai avait été suivie par 50% des agents, selon les syndicats.

Une manifestante proteste, à Paris, contre la réforme de Martin Hirsch.
Une manifestante proteste, à Paris, contre la réforme de Martin Hirsch. (MICHAEL BUNEL / NURPHOTO / AFP)