Tours : l'homme qui a tiré dans les urgences de l'hôpital Trousseau a été interpellé

Il avait fait feu avec son arme au CHU, sans faire de blessés.

Les urgences de l\'hôpital Trousseau à Tours, le 12 janvier 2017.
Les urgences de l'hôpital Trousseau à Tours, le 12 janvier 2017. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

L'homme qui a tiré dimanche 2 décembre vers 5h30 du matin au pistolet dans les urgences de l'hôpital Trousseau à Tours, en Indre-et-Loire, a été interpellé dans l'après-midi, peu avant 16 heures, rapporte France Bleu Touraine. Il avait fait feu avec son arme au CHU, sans faire de blessés.

C'est un différend familial qui est à l'origine de l'incident. Le tireur a quitté son domicile, persuadé que sa compagne lui était infidèle. Après l'avoir menacée, il est parti la retrouver au CHU Trousseau où elle travaille, dans la nuit de samedi à dimanche. Il est alors congédié par les vigiles, mais revient, tôt dimanche matin, avec un pistolet. Il leur tire dessus sans les toucher, et sème la panique à l'accueil des urgences, dans les couloirs du service, arme à la main, avant de prendre la fuite à la vue de nouveaux agents de sécurité.

Son interpellation s'est déroulée dans le calme. Les gendarmes de Montlouis, appuyés par ceux d'Amboise et de Chinon, et même du GIGN, l'avaient poursuivi en voiture après l'avoir repéré, et l'ont interpellé sur un chemin départemental en forêt de Larçay. Ils ont retrouvé à l'intérieur de son véhicule un fusil à pompe, mais pas de trace du pistolet qui aurait servi à tirer sur le personnel du CHU.