Santé : les urgences sont saturées

Entre les vacances, les cabinets de médecins fermés, les épidémies de grippe et de gastro, les urgences sont saturées, comme au CHU de Grenoble (Isère). L'établissement a déclenché le plan "hôpital en tension" pour faire face à l'engorgement.

France 3

Aux urgences du CHU Nord de Grenoble (Isère), les files d'attente sont devenues quotidiennes. Pas toujours évident pour les patients, ni pour leur famille. En cause, les maux de l'hiver : épidémies de grippe, de bronchiolique, les blessés des pistes de ski, sans oublier les généralistes en congé. Près de 180 personnes se présentent chaque jour aux urgences, soit 30 % de patients en plus à gérer. En cette période de vacances et avec du personnel absent, l'hôpital a dû prendre des mesures.

2 000 appels le week-end dernier

"On a déclenché le plan 'hôpital en tension' niveau 2, le plus élevé, qui permet de rouvrir des lits, de remettre des personnels soignants à certains endroits", explique le docteur Maxime Maignan, responsable adjoint des urgences du CHU de Grenoble. Le week-end dernier, le SAMU de l'Isère a reçu jusqu'à 2 000 appels. Pour éviter d'engorger les urgences, l'hôpital rappelle les règles de base : essayer de consulter d'abord votre médecin traitant, ou appeler le 15 pour vérifier le degré d'urgence.

Le JT
Les autres sujets du JT
41.000 passages aux urgences pour grippe ont été recensés l\'an dernier en France
41.000 passages aux urgences pour grippe ont été recensés l'an dernier en France (PHILIPPE LOPEZ / AFP)