Cet article date de plus de quatre ans.

Maternité de Dinan : les accouchements suspendus jusqu'à nouvel ordre, à cause du manque d'anesthésistes

Les futures mamans sont redirigées vers le centre hospitalier de Saint-Malo, à une trentaine de minutes de route.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un nourrisson à l'hopîtal franco-britannique de Levallois-Perret (illustration), le 5 juin 2001/ (DIDIER PALLAGES / AFP)

Le maternité de Dinan, dans les Côtes-d'Armor, ne pratiquera plus d'accouchements à partir de vendredi 5 juillet et pour une durée indéterminée, rapporte France Bleu Armorique. C'est le manque de médecins-anesthésistes qui a poussé la direction de l'hôpital à prendre cette décision, jusqu'à nouvel ordre.

La décision a été prise après avis des responsables médicaux et en accord avec l'agence régionale de santé (ARS). Elle est due au "départ inopiné très prochain" de médecins-anesthésistes et d'une prolongation d'arrêt de travail. "La présence de ces médecins est l'un des garants indispensables de la sécurité des mères et des nouveaux-nés", estime la direction. À ce jour, l'établissement n'a pas réussi à recruter le personnel nécessaire au remplacement de ces anesthésistes.

Les accouchements à Saint-Malo

Les consultations de gynécologie sont toujours assurées à l'hôpital de Dinan, ainsi que les rencontres de préparation à la naissance, et les consultations pré et post-natales. Pour les accouchements, les futures mamans sont redirigées vers le centre hospitalier de Saint-Malo, à une trentaine de minutes de route.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.