Hôpital : ces infirmiers qui choisissent l’intérim

Publié
Hôpital : ces infirmiers qui choisissent l'intérim
Franceinfo
Article rédigé par
O.Poncelet, C.Hilary, France 3 Ile-de-France, F.Pairaud - franceinfo
France Télévisions

Les soignants sont toujours débordés et en Île-de-France l’Agence régionale de Santé tente une opération coup de poing. Elle propose jusqu’à 7 000 euros aux infirmiers qui accepteraient de signer un CDD de 6 à 9 mois.

Horaires à rallonge, gardes de nuit à répétition, conditions de travail toujours plus difficiles… Au point que des infirmiers abandonnent leur CDI pour travailler en intérim. C’est le cas de Léna qui a quitté le service de réanimation de l’hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) après deux ans de service éreintants et elle ne regrette pas. "En tant qu’infirmière, j’étais à 1 600 euros pour un service de réanimation (...) maintenant, je fais de l’intérim et au niveau du salaire ça n’a rien à voir", confie-t-elle.

3 085 euros bruts par mois

Léna a multiplié son salaire par deux et elle n’est pas la seule dans ce cas. Dans une agence d’intérim spécialisée, les infirmiers qui démissionnent sont embauchés à tour de bras. Pour fidéliser ces blouses blanches, l’Agence de régionale de santé tente de les retenir avec des primes. Le CDD sera payé 3 085 euros bruts par mois avec 4 000 euros de prime pour un contrat de six mois et 7 000 euros pour neuf mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.