Droit à mourir : l'appel d'Alain Cocq à Emmanuel Macron

L’actualité est traversée par l’appel d’Alain Cocq, atteint d’une maladie incurable et rare, à Emmanuel Macron. L’homme demande au président de la République le droit à mourir. Il prévoit de cesser de s’alimenter à partir du vendredi 4 septembre.

France 2

Les images sont poignantes : Alain Cocq, patient atteint d’une maladie rare et incurable, est cloué au lit et a lancé un appel à Emmanuel Macron. Son souhait ? Qu’on l’aide à mourir. L’homme compte cesser de s’alimenter à partir du vendredi 4 septembre et diffuser son agonie sur les réseaux sociaux. "Le problème, c’est que moi, je suis en fin de vie depuis 34 ans. Mon état se dégrade", estime-t-il. 

Décidé à filmer son agonie 

"Je regarde le plafond comme un con. Non, ce n’est pas ma vie. Et ce ne sont pas des médecins, ce ne sont pas des institutions qui vont me dicter ma vie", a-t-il ajouté. Alain Cocq désire donc qu’un médecin lui administre un puissant sédatif. Cyril Mauchausse, son aide-médico psychologique, témoigne : "On va l’accompagner. Est-ce qu’on peut être prêt à ça ? Je ne sais pas. Mais on va l’accompagner. J’ai fait une promesse, il y a dix ans : celle de l’accompagner jusqu’au bout." Reste à savoir quelle sera la réaction d’Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Droit à mourir : l\'appel d\'Alain Cocq à Emmanuel Macron 
Droit à mourir : l'appel d'Alain Cocq à Emmanuel Macron  (France 2)