Transports parisiens : un calvaire pour les personnes à mobilité réduite

Max, originaire du Royaume-Uni, revient sur les difficultés qu'il rencontre quotidiennement pour se déplacer dans les transports en commun, en tant que personne à mobilité réduite.

FRANCEINFO

Max et Clara, tous deux en fauteuil roulant, ont rendez-vous dans un café pour aborder les difficultés de leur quotidien. Un quotidien où prendre le métro ou le RER est une vraie galère. "C'est un calvaire pour toute personne à mobilité réduite. Il y a très peu de réseaux équipés, 36% sur le papier, mais en réalité, près de la moitié des ascenseurs sont en panne", explique-t-il. Max est originaire du comté de Devon, au Royaume-Uni. Il vit, en France, tous les problèmes de transports possibles depuis cinq ans. 

Un agent peu coopératif

"J'ai eu le malheur de vouloir aller au cinéma, à Chatelet-les-Halles, à Paris, depuis la station Étoile, à côté de là où j'habite. Je voulais prendre le RER pour y aller sans trop de difficultés. J'ai regardé sur le site web censé recenser les ascenseurs en panne. Pour y aller, ça a été, mais à l'arrivée, l'ascenseur ne fonctionnait pas", poursuit-il. Max a alors appelé l'agent RATP pour lui expliquer le problème rencontré. Ce dernier lui a répondu qu'il n'avait "pas de solution" pour lui, relate Max. "Notre échange a duré dix minutes. Lui ne voulait pas trouver de solutions, et moi je ne voulais pas rester la nuit dans la gare", explique-t-il. Deux agents d'entretien ont finalement accepté de le soutenir sur l'escalator.

Transports parisiens : un calvaire pour les personnes à mobilité réduite
Transports parisiens : un calvaire pour les personnes à mobilité réduite (FRANCEINFO)