Plan autisme : que prévoit-il ?

Le gouvernement a mis en place un plan pour une meilleure prise en charge de l'autisme en France : plus de 340 millions d'euros ont été débloqués par le gouvernement. Les associations reconnaissent un programme ambitieux.

FRANCE 2

Rendre la vie des autistes la plus normale possible : c'est l'objectif dévoilé par le gouvernement après 9 mois de négociations avec les acteurs du secteur. Un plan de 344 millions d'euros sur 5 ans, et deux mesures majeures : d'abord, la mise en place de diagnostics et d'interventions précoces. Car aujourd'hui, les enfants autistes sont souvent diagnostiqués tardivement, en moyenne entre 3 et 6 ans. Repérer les signes plus tôt permettrait de limiter l'aggravation du handicap. Dès les premiers troubles détectés, les examens médicaux seront tous remboursés par l'assurance maladie, avant même le diagnostic officiel.

10 000 nouveaux logements accompagnés

Autre objectif : un meilleur accompagnement vers l'école. La scolarisation est aujourd'hui encore un parcours du combattant. 80% des enfants autistes n'ont pas accès à une scolarisation ordinaire : le nouveau plan envisage que tout enfant autiste né cette année puisse entrer à la maternelle en 2021. Selon Stéfany Bonnot-Briey, coprésidente de l'association "Paari", "ça va leur permettre une meilleure inclusion, parce qu'on sait que plus on démarre l'accompagnement adapté précocement, et plus le potentiel d'évolution est grand". Pour les adultes, le projet prévoit notamment la création de 10 000 nouveaux logements accompagnés. Un espoir d'autonomie pour les 600 000 adultes autistes que compte le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
La 15e édition de la Marche de l\'espérance, à Paris, le 31 mars, à l\'occasion de la journée mondiale de sensibilisation l\'autisme.
La 15e édition de la Marche de l'espérance, à Paris, le 31 mars, à l'occasion de la journée mondiale de sensibilisation l'autisme. (MAXPPP)