''Les yeux grands fermés'', une attraction qui vous plonge dans le noir

L'association Paul-Guinot propose depuis dix ans aux voyants de se mettre à la place des non-voyants, à travers un parcours dans le noir absolu. L'idée est de changer le regard des visiteurs sur ce handicap en s'amusant. Ce parcours, les yeux grands fermés, est proposé comme une attraction au Futuroscope de Poitiers.

À contre-courant du Futuroscope, ce temple de l'image, existe une expérience à voir les yeux grands fermés. Les participants de cette attraction sont plongés dans le noir absolu. À eux de deviner qu'ils sont en fait dans un marécage. Pas d'autre solution pour voir que de renifler, toucher, sentir.

Durant ce parcours dans le noir, le voyant est aveugle et c'est l'aveugle qui voit. Jean-Jacques Denis guide depuis dix ans des milliers de personnes dans son monde, depuis la jungle jusqu'à New-York. Et il prend un malin plaisir à les mettre au défi.

"Il y a cette sensation de devenir copain avec tout le monde. On le voit durant le parcours. La personne qui est devant devient mon sauveur ou mon guide, donc automatiquement on sympathise, on le tient, on lui tient la main… Il n'y a plus cette barrière de l'image qui fait que l'on va craindre l'autre, que l'on va craindre une critique", explique Jean-Jacques Denis, guide-animateur non-voyant.

Pour Thomas Machu, lui aussi guide-animateur non-voyant, "quand on parle de handicap, il y a toujours un côté anxiogène alors qu'avec ce parcours, ce n'est pas du tout le but. On veut sensibiliser par le jeu". Sensibiliser au handicap, c'est tout l'intérêt de ce parcours imaginé par une association qui milite en faveur de l'intégration sociale des malvoyants car tous les guides sont rémunérés grâce aux dons versés par les visiteurs.

"Les yeux grands fermés" est la seule activité payante à l'intérieur du parc, puisque les bénéfices servent à créer des emplois et à financer des équipements capables d'améliorer le quotidien des personnes non voyantes. Le parcours dans le noir fête ses dix ans en 2015. Il a accueilli plus d'un million de visiteurs.

Y ALLER