Handicap : dans le Nord, le combat quotidien d'un père qui élève seul son fils autiste

Publié Mis à jour
Handicap : dans le Nord, le combat quotidien d'un père qui élève seul son fils autiste
France 3
Article rédigé par
F.Mathieux, A.Belderrain, N.Pagnotta - France 3
France Télévisions

Samedi 2 février, c'est la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, un handicap qui touche 700 000 personnes en France, dont 100 000 jeunes. À cette occasion, le 19/20 a rencontré un père de famille qui élève seul son fils autiste.

Chaque mercredi, Grégoire Lemaire et son fils Nathanaël se baladent sur la plage de Dunkerque (Nord), comme une sorte de petit rituel. Ensemble, père et fils dessinent dans le sable. À 9 ans, Nathanaël est autiste, et il est donc difficile de capter son attention. "Ce qu'il faut, c'est surtout avoir de la patience, essayer de proposer quelque chose qui va l'intéresser", explique son père.

Un enfant exclu de l'école

Grégoire Lemaire s'occupe seul de son fils toute la semaine. Nathanaël est en CE1, dans une classe adaptée, mais il a récemment été exclu de l'école. "Le 9 novembre, il a fait une crise, et la crise n'a pas su être gérée, et donc, du coup, une déscolarisation a été prononcée", détaille son père. Aujourd'hui, il a retrouvé sa classe, mais seulement pour quelques heures par semaine. Pour s'occuper de son fils, Grégoire Lemaire a renoncé à son travail. La petite famille survit avec moins de 900 euros par mois.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.