Cet article date de plus de trois ans.

Etre étudiant handicapé, un parcours semé d'embûches

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
6mediaetudiante-handicapeparis
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Quand on est étudiant et handicapé, il faut se battre pour se loger, se déplacer et étudier.

Élodie est étudiante. Elle est atteinte de myopathie. Durant ses études, elle a cherché à se loger dons onze villes. Actuellement, elle termine son master à Science Po Paris après être venue à bout de démarches administratives éprouvantes. "Même si les lois et les règlements sont nationaux, il n'en est rien. En réalité, chaque académie fait ce qu'elle veut", assure Élodie.

Seul le RER B est accessible

Des difficultés auxquels s'ajoute le manque d'accessibilité des villes et des transports. "Normalement, je devrais mettre entre 20 et 30 minutes pour allers à Science Po. Mais en fait, je ne peux prendre que le bus. Le RER est assez peu adapté à Paris. Il y a le RER B qui est accessible. C'est assez contraignant. Il faut prévenir les agents RATP. C'est un peu pénible", explique-t-elle. Entre 2005 et 2015, le nombre d'étudiants handicapés a été multiplié par trois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Handicap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.