Guyane : des Brésiliens traversent illégalement la frontière pour se faire vacciner contre le Covid-19

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Guyane : des Brésiliens traversent la frontière pour se faire vacciner
Article rédigé par
N. Carvalho, Guyane La 1ère - franceinfo
France Télévisions

En Guyane, toutes les personnes majeures peuvent être vaccinés contre le Covid-19. Une perspective qui aurait incité des dizaines de Brésiliens à traverser illégalement la frontière afin de bénéficier de ce traitement.

La frontière entre la Guyane et le Brésil a beau être fermée, cela n'a pas empêché certains Brésiliens de tenter de la franchir de manière illégale. Rejoindre le département français peut en effet leur permettre d'être vacciné contre le Covid-19, la campagne de vaccination y étant ouverte à toutes les personnes majeures. "Il y a peu, nous avons été surpris par un afflux massif de Brésiliens," explique le major Christophe Revoux, de la police aux frontières. "Les jours de vaccination, on sera présents le temps qu'il faudra."

Faire face au variant brésilien

La stratégie vaccinale guyanaise a été changée afin de faire face à la propagation du variant brésilien. Tous les adultes peuvent donc désormais en profiter, sans limite d'âge. "Je travaille dans le transport de personnes, je suis en contact avec beaucoup de monde tous les jours et c'est pour cela que, pour moi, c'est mieux d'être immunisée", justifie une Brésilienne qui a pu être vaccinée. Comme elle, une cinquantaine de personnes seulement a été autorisée à traverser le fleuve Oyapock pour bénéficier d'une injection.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.