Métier : sage-femme à domicile

Pour répondre aux violences obstétricales, des gynécologues ont décidé de créer un label pour les maternités bienveillantes. Aujourd'hui, 2 000 femmes font le choix d'accoucher à domicile.

FRANCE 2

Isabelle est sage-femme depuis près de quarante ans. Elle accompagne désormais des futures mères qui ont fait le choix d'accoucher à domicile. "Les couples quand ils viennent me voir, c'est pour vivre l'enfantement de la façon la plus naturelle possible, dans le respect du corps de la femme, du corps du bébé et avec le plus d'humanité possible", confie la professionnelle. Entre 80 et 90% des accouchements à domicile se déroulent sans encombre. Dans le cas contraire, la sage-femme se dirige directement vers une maternité.

"Ça peut se passer beaucoup plus vite parce que les femmes sont en sécurité chez elle"

"À la maison, ça peut se passer beaucoup plus vite parce que les femmes sont en sécurité chez elle", poursuit Isabelle. Ce jour-là, elle est appelée en urgence et doit accompagner une jeune femme en train d'accoucher dans sa salle de bain. Le bébé est venu au monde de la façon la plus naturelle possible, à genoux. L’enfant et la maman se portent à merveille. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour répondre aux violences obstétricales, des gynécologues ont décidé de créer un label pour les maternités bienveillantes. Aujourd\'hui, 2 000 femmes font le choix d\'accoucher à domicile.
Pour répondre aux violences obstétricales, des gynécologues ont décidé de créer un label pour les maternités bienveillantes. Aujourd'hui, 2 000 femmes font le choix d'accoucher à domicile. (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)