Grenoble : l'avocat du chirurgien accusé d'erreurs médicales parle de diffamation

Après les accusations de plusieurs patients à l'encontre de leur médecin pour des complications post-opératoires, l'avocat du praticien contre-attaque et fait citer à comparaitre quatre anciens patients pour "diffamation".

FRANCE 2

La contre-attaque ne s'est pas faite attendre. Après les accusations de différents patients à l'encontre d'un chirurgien grenoblois pour des complications post-opératoires, son avocat Maitre Boulloud est sorti de son silence pour défendre son client. Il a choisi de faire citer à comparaitre quatre anciens patients de son clients pour "diffamation". "La diffamation, c'est lorsque l'on dit quelque chose qui est contraire à la vérité. Si je le dis, si je cite, c'est que je sais qu'elles [les victimes] ont parlé contrairement à la vérité", détaille l'avocat.

Complications post-opératoires irréversibles

Le chirurgien est accusé d'avoir mal opéré ou opéré à tort de multiples patients, provoquant des complications post-opératoires, parfois irréversibles. Frédérique Bagalino, par exemple, dit avoir été opérée pour une fracture à la cheville qui s'est transformée en amputation de la jambe."Il n'a pas que bousillé ma jambe. Il a bousillé dix ans de ma vie et de notre vie de famille", clame la patiente. Suspendu de l'ordre des médecins pour trois ans dont 18 mois avec sursis, le chirurgien fait l'objet d'une enquête préliminaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon l\'avocat Edouard Bourgin, ce sont \"à ce jour 80 personnes qui estiment que le résultat des opérations du chirurgien en cause n\'est pas conforme au résultat promis et constitue un accident médical\". 
Selon l'avocat Edouard Bourgin, ce sont "à ce jour 80 personnes qui estiment que le résultat des opérations du chirurgien en cause n'est pas conforme au résultat promis et constitue un accident médical".  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)