Faire du vélo, même en ville, est bon pour la santé

Selon une étude rendue publique ce mardi 6 octobre par l'Institut national de veille sanitaire, faire du vélo est bénéfique, même malgré la pollution des grandes villes.

France 2

À la campagne, bien sûr, mais aussi en ville, rien ne vaut le vélo. L'étude de l'INVS conduite à Barcelone est formelle : dans la balance sur la pratique du vélo pour la santé, les bénéfices sont bien plus importants que les risques, qu'il s'agisse de la pollution atmosphérique ou des accidents, comme l'explique Marie Guyard, de France 2.

12 vies sauvées par an

Plus précisément, le système de vélo en libre-service, mis en place dans les grandes villes, aurait permis d'épargner 12 vies pas an. L'augmentation des décès dus aux accidents n'est que de 0,03%. La pratique du vélo, la marche à pied et l'utilisation des transports publics contribuent également à réduire la pollution. En France, 2 à 15% des trajets se font à vélo dans les grandes villes. C'est bien moins qu'à Amsterdam, où ce taux dépasse 20%.

Le JT
Les autres sujets du JT