"Sous-alimentation et obésité vont être aggravées par le changement climatique", alertent des experts

Issu des travaux de 43 experts de 14 pays, le rapport a été publié dans la revue "The Lancet".

Des visiteurs entrent dans le parc de Disneyland Paris, le 23 août 2018.
Des visiteurs entrent dans le parc de Disneyland Paris, le 23 août 2018. (MAXPPP)

Obésité, sous-alimentation et changement climatique. Voici les trois facettes d'une même menace pour l'humanité qu'il faut combattre globalement, assurent lundi 28 janvier des spécialistes dans la revue scientifique The Lancet (en anglais). Venus de l'université d'Auckland (Nouvelle-Zélande), de l'université George Washington (Etats-Unis) et de l'ONG World Obesity Federation, ces experts affirment que "ces vingt dernières années, obésité, dénutrition et changement climatique ont été considérés séparément" et que "la lenteur des réponses politiques est inacceptable".

Ce document au ton engagé est la suite d'une première étude consacrée au lien entre alimentation et environnement, parue le 17 janvier dans The Lancet. Elle préconisait de diviser par deux la consommation mondiale de viande rouge et de sucre et de doubler celle de fruits, légumes et noix. Issus des travaux de 43 experts de 14 pays, le nouveau rapport enfonce le clou.

Encadrer les multinationales de l'alimentaire

"Sous-alimentation et obésité vont sans doute être considérablement aggravées par le changement climatique", prédisent les experts. Ils prônent une réponse qui combinerait politiques de santé publique (recommandations en faveur de régimes alimentaires sains, promotion de l'activité physique...) et des politiques budgétaires et fiscales (financement de modes de production durables, taxes pour faire baisser la consommation de viande rouge ou favoriser les transports non motorisés...).

Pour les auteurs du rapport, les multinationales de l'alimentaire doivent être encadrées de la même manière que celles du tabac. Ils proposent la création d'une Convention-cadre sur les systèmes alimentaires, calquée sur la Convention-cadre pour la lutte antitabac (CCLA).