Sur 100 produits ménagers testés par "60 millions de consommateurs", la moitié jugée "dangereux, voire très dangereux"

Dans une nouvelle enquête, le magazine de l'INC révèle que certains produits ménagers, pourtant labellisés Écolabel, contiennent des substances problématiques pour l'environnement ou pour la santé.

Des produits ménagers (image d\'illustration).
Des produits ménagers (image d'illustration). (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)

Le magazine 60 millions de consommateurs publie mardi 27 août son nouveau numéro, dans lequel une centaine de produits ménagers sont passés au crible afin de mesurer leur impact sur l'environnement et la santé. Sylvie Metzelard, rédactrice en chef du magazine, estime sur franceinfo que la moitié des produits testés sont "dangereux, voire très dangereux" pour la santé et l'environnement. "Sur tous ces produits, précise-t-elle, 10% d'entre eux sont de bonne qualité et peuvent être utilisés sans danger ; et 40% sont corrects."

Méfiance pour le "sans frotter"

Parmi les produits notés A, le liquide multisurfaces Biovie. Dans cette catégorie, d'autres produits, pourtant labellisés Écolabel récoltent un C, comme Etamine du lys, Apta ou Univert. "On ne peut pas acheter des produits avec un Écolabel les yeux fermés : dans certains, on a quand même trouvé certaines substances problématiques pour l'environnement, dans d'autres des substances problématiques pour la santé", affirme Benjamin Douriez, rédacteur en chef adjoint du magazine édité par l'Institut national de la consommation (INC). La catégorie C indique la présence d'une quantité modérée de substances irritantes, allergisantes et/ou nocives pour la santé ou pour l’environnement. 

Dans la catégorie des produits WC, c'est le gel WC Lidl qui est le mieux noté. Mais la marque Lidl est mal notée dans la catégorie des liquides multisurfaces. "On ne peut pas se fier à une même marque", regrette Sylvie Metzelard. Celle-ci met en garde contre les produits... trop efficaces : "Il faut vraiment éviter les produits où il est écrit 'sans frotter' ou 'puissance maximale'. L'huile de coude est à privilégier. Et puis si vous entretenez votre maison régulièrement, vous n'avez pas besoin de produits tels que les désinfectants."

Un "Ménag'Score" sur le modèle du Nutri-Score

Pour la première fois, une nouvelle échelle de notation est proposée, pour plus de lisibilité : le Ménag'Score. "C'est un système d’étiquetage simple et immédiat s’appuyant sur la base de référentiels scientifiques. Il propose une gradation allant de A à E, explique le magazine de l'Institut national de la consommation (INC). La lettre A indique que le produit ne contient pas de substances nuisibles pour la santé et l’environnement. À l’inverse, la lettre E révèle la présence de substances irritantes, allergisantes et très nocives pour la santé (perturbateurs endocriniens, cancérogènes, reprotoxiques, toxiques…) et pour l’environnement." Une pétition est en ligne pour réclamer la mise en place de ce Ménag'Score, sur le modèle du Nutri-Score.