La pollution de l'air tue 48 000 personnes par an

Une étude sur l'impact de la pollution confirme les estimations avancées ces dernières années. Les particules fines sont responsables de 48 000 morts par an en France, mais la plupart de ces décès sont évitables.

France 2

Dans les cheminées des usines, dans les pots d'échappement ou même dans le chauffage au bois, des meurtrières invisibles se cachent. Des particules fines, infiniment petites, entrent par les poumons et atteignent tous les organes vitaux en passant dans le sang. Selon une dernière étude de l'agence Santé publique France publiée ce mardi 21 juin, elles sont aujourd'hui responsables de 48 000 décès par an.

34 000 décès évitables

Sans surprise, les citadins sont les plus exposés avec 40 000 morts par an et quinze mois d'espérance de vie en moins. En campagne, l'impact se chiffre à 8 000 décès annuels. La pollution de l'air est ainsi devenue la 3e cause de mortalité derrière le tabac et l'alcool. Beaucoup d'efforts sont à faire. Selon les spécialistes, 34 000 décès peuvent être évités en améliorant la qualité de l'air.

Le JT
Les autres sujets du JT