Justice : décision historique pour les opposants au compteur Linky

Le tribunal administratif de Toulouse (Haute-Garonne) a validé un arrêté municipal du maire de Blagnac garantissant à ses administrés la liberté de refuser l'installation des nouveaux compteurs électriques Linky.

Voir la vidéo
France 2

Comme chaque matin, elle vérifie son installation, protégeant son compteur d'électricité. Monique Marino ne veut pas du nouveau compteur Linky et a pris des mesures pour se protéger d'une installation à son insu par Enedis, le gestionnaire : trois chaines et trois cadenas. Elle redoute le rayonnement des ondes électromagnétiques, même si rien ne prouve encore la dangerosité du compteur pour la santé.

Première victoire pour les "anti-Linky"

En France, 500 communes sont en lutte contre le nouveau compteur. Et celles-ci viennent de remporter une victoire : le tribunal administratif de Toulouse (Haute-Garonne) vient de valider un arrêté du maire de Blagnac qui garantit aux usagers "la liberté d'exercer leur choix à titre individuel et sans pression". À Blagnac, il est donc désormais impossible d'entrer de force dans une maison afin d'y installer le compteur. L'arrêté a été validé, car le maire s'est appuyé sur une directive de la CNIL sur le partage des données personnelles. D'ici 2021, 35 millions de compteurs Linky devraient être installés en France. Mais la décision du tribunal de Toulouse pourrait faire jurisprudence et limiter ces installations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le tribunal administratif de Toulouse a confirmé l\'interdiction pour Enedis d\'entrer dans les logements sans autorisation pour installer un compteur Linky.
Le tribunal administratif de Toulouse a confirmé l'interdiction pour Enedis d'entrer dans les logements sans autorisation pour installer un compteur Linky. (DAMIEN MEYER / AFP)