Cet article date de plus de trois ans.

Gardanne : les poussières de la discorde

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Gardanne : les poussières de la discorde
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Des poussières rouges s'abattent sur la commune de Bouc-Bel-Air, qui héberge l'usine Alteo de Gardanne (Bouches-du-Rhône). Excédés, des riverains ont porté plainte pour mise en danger de la vie d'autrui.

Un nuage de poussière rouge, poussé par les vents... Ces images ont été filmées par un riverain, à proximité immédiate d'un site de stockage de boue rouge, dans les environs de Gardanne (Bouches-du-Rhône). Ce jour-là, la couche de poussière envahit un quartier résidentiel situé juste à côté. Le nuage de poussière est parti de ce site où sont stockés des résidus de bauxite, des boues rouges séchées bien connues dans la région.

300 000 tonnes entreposées chaque année

Jusqu'en 2015, ces boues chargées de métaux lourds étaient rejetées en mer, en pleines calanques. Une polémique et deux années plus tard, les boues sont désormais stockées à terre en plein air. 300 000 tonnes entreposées chaque année, le directeur du site affirme que ces poussières ne représentent pas de danger. "Il n'y a pas de risque de toxicité, ni dans les écoles, etc. etc.", affirme Éric Duchenne, directeur industriel d'Alteo. La préfecture enjoint l'entreprise de mettre en oeuvre des systèmes d'arrosage pour empêcher de nouveaux nuages de poussière. Quant à la toxicité de ces résidus dans l'air, voici la réponse des autorités : "Est-ce que c'est réellement dangereux ou pas ? Et ça, encore une fois, on va essayer de le savoir le plus rapidement possible, mais aujourd'hui, rien n'est sûr", explique Maxime Ahrweiller, de la préfecture des Bouches-du-Rhône. Plusieurs habitants ont porté plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui. Ils réclament plus de contrôles sur le stockage des boues rouges.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.