Environnement : guerre des éoliennes en Seine-Maritime

Un projet de parc éolien à 15 kilomètres au large de Dieppe provoque la colère des pêcheurs et des acteurs de la biodiversité.

FRANCE3

Sur le quai du Tréport (Seine-Maritime), l'équipage prépare ses filets. Mais les esprits sont préoccupés par l'installation prochaine d'un parc éolien, d'une puissance de 500 mégawatts. "Le parc éolien est en plein dans nos zones de travail. Alors après c'est quatre heures de route, pour pouvoir mettre en pêche. S'ils nous imposent ça, notre avenir est cuit", regrette Yohann Derosière, marin-pêcheur.

Un impact sur les phoques

Le Tréport, c'est 45 bateaux, 400 marins-pêcheurs et, à terre, plus de 1 000 personnes qui vivent de cette activité. Planter 72 éoliennes a 15 kilomètres de la côte, c'est deux ans de travaux et pour les travailleurs de la mer, c'est le saccage assuré de leur ressource. Dans cette zone, la baie de Somme, son calme, ses paysages où les phoques font par intermittence le spectacle ou se prélassent sur les bancs de sable. Pour eux aussi, la construction de ce parc éolien aura des effets négatifs. L'autorité qui gère le parc a donné un avis défavorable. Dans la balance, le consortium fait parler les chiffres : deux milliards d'investissements et 875 emplois créés par la région. Les travaux devraient débuter en 2019, avec le feu vert de l'agence française pour la biodiversité.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des éoliennes à Beauvilliers (Eure-et-Loir).
Des éoliennes à Beauvilliers (Eure-et-Loir). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)