Cet article date de plus de deux ans.

Des ultrasons sur YouTube pour faire fuir les moustiques : solution miracle ou imposture ?

Des vidéos se piquent d'émettre des sons efficaces pour se débarrasser de ces insectes. Franceinfo a voulu y voir plus clair.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Aucun système à base d'ultrasons n'a fait ses preuves scientifiquement pour éloigner les moustiques. (JESÚS M. GARCÍA / GETTY IMAGES)

On trouve toutes sortes de choses improbables sur YouTube. En recherchant un remède miracle pour faire fuir les moustiques, peut-être êtes-vous tombés sur des vidéos d'ultrasons promettant de vous protéger contre ces nuisibles ? Certaines de ces vidéos ont été vues plusieurs centaines de milliers de fois, parfois même plus d'un million. Longues de plusieurs heures et mises bout à bout, elles peuvent être jouées en mode "playlist" et ainsi durer jusqu'à sept jours sans nécessiter la moindre action de votre part. Une semaine de répit contre les moustiques sans rien avoir à faire, que demander de plus ?

Sur ces vidéos, l'intérêt n'est évidemment pas l'image mais le son. Qu'y entend-on ? Rien. Ce qui peut paraître logique puisque les ultrasons, ces ondes sonores dont la fréquence dépasse les 20 kHz, sont généralement inaudibles pour l'oreille humaine. Sur certaines vidéos, on entend toutefois un son strident et continu. Un "bip" particulièrement désagréable à écouter qui vous donne surtout envie de tout arrêter. 

Vos enceintes ne jouent pas d'ultrason

Malheureusement, l'efficacité de ces vidéos semble proche de zéro, comme le suggèrent d'ailleurs les nombreux commentaires postés sur la page YouTube. Interrogés par franceinfo, des spécialistes en acoustique ne leur accordent aucun crédit. D'abord, ces vidéos subissent une compression susceptible d'altérer les ultrasons au moment d'être uploadées sur YouTube. Ensuite, vos enceintes d'ordinateur ou le haut-parleur de votre smartphone sont incapables de jouer le moindre ultrason.

"Même des enceintes de bonne qualité ne diffuseront pas correctement des ultrasons. La plupart sont fabriquées en fonction de la sensibilité auditive humaine c'est-à-dire de 20 Hz à 20 KHz", explique Thierry Aubin, bioacousticien et directeur de recherches au CNRS. Ces vidéos, le plus souvent postées par des non-spécialistes, n'ont fait l'objet d'aucune étude sérieuse.

Les applications mobiles disponibles sur l'AppStore ou Google Play, qui disent émettre des ultrasons pour faire fuir les moustiques, ont donc également toutes les chances de se révéler totalement inutiles, comme le montre ce test réalisé et filmé par un utilisateur.

Et de toute façon, ça ne marche pas

Plusieurs travaux scientifiques se sont en revanche intéressés à des petits boîtiers à ultrasons et dont les fabricants promettent qu'ils éloignent les moustiques. "Toutes les publications sont unanimes : ces systèmes d'ultrasons n'ont pas fait leurs preuves scientifiquement", indique à franceinfo Frédéric Darriet, entomologiste médical à l'Institut de recherche pour le développement et auteur de Des moustiques et des hommes, chronique d'une pullulation annoncée.

Le chercheur nous renvoie ainsi vers une étude publiée en 2010 dans The Cochrane Library, qui passe au crible 10 études menées en Amérique du Nord et en Afrique pour juger de l'efficacité de ces boîtiers. Le résultat est sans appel : aucune de ces études n'a mis en évidence une réaction des moustiques à la présence d'ultrasons, quelles que soient les fréquences testées.

Une solution ? La bonne vieille moustiquaire

Il n'existe donc malheureusement pas de méthode miracle pour se protéger contre les moustiques qui viennent nous envahir sur les terrasses ou dans notre chambre à coucher. En intérieur, le meilleur moyen de se prémunir des moustiques, "c'est la bonne vieille moustiquaire, éventuellement imprégnée d'un produit répulsif", observe Frédéric Darriet, ou bien la pose d'un grillage suffisamment fin aux fenêtres de son domicile.

Autre méthode qui a fait ses preuves : le répulsif (à base de Deet, de KBR ou encore d'IR3535) vaporisé sur la peau et les vêtements. Mais ces produits n'agissent que sur une durée courte : six heures en moyenne dans des conditions normales, moins si on transpire ou si l'on va faire un plongeon, par exemple. Et ils sont à utiliser avec modération, notamment chez les enfants et les femmes enceintes, car le produit chimique appliqué sur la peau peut potentiellement se retrouver dans l'organisme.

Quant aux méthodes répulsives naturelles souvent vantées, comme la citronnelle, elles n'ont pas prouvé leur efficacité. "Aucune étude n'a montré que la citronnelle avait un quelconque effet sur les moustiques, relève Frédéric Darriet. Des tas de sociétés vendent des bougies ou des bracelets parfumés à la citronnelle, mais c'est de la poudre aux yeux, ça ne sert à rien."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.